Planète

Anatomie de la feuille

Dossier - Anatomie végétale au microscope
DossierClassé sous :botanique , histologie , cytologie

-

Dans ce dossier, qui nous emmène au cœur des plantes, découvrez les différents tissus qui constituent les plantes et leurs rôles spécifiques. Partez à la découverte de l'anatomie végétale et de ses secrets.

  
DossiersAnatomie végétale au microscope
 

Intéressons-nous à l'anatomie de la feuille. La feuille est un organe généralement aérien, porté par les tiges, et qui a comme fonction principale la fonction de nutrition. C'est le lieu de la photosynthèse. Les morphologies peuvent avoir des variations très importantes (épines, vrilles...). Voyons plus en détail l'anatomie des feuilles de dicotylédone, de monocotylédone et l'aiguille de conifère.

Aiguilles de pin. © Putevodnik, Pixabay, DP
Anatomie d'une feuille monocotylédone. © DR

Anatomie d’une feuille de dicotylédone

La feuille est protégée par un épiderme. Celui de la face supérieure est fortement cutinisé et possède peu de stomates, il recouvre le parenchyme palissadique. L'épiderme de la face inférieure présente un nombre important de stomates et recouvre de 1à 5 couches de parenchyme.

Feuille dicotylédone macro. © DR

Au niveau des nervures, on peut trouver sous l'épiderme, du collenchyme et un faisceau libéroligneux. Le bois est toujours face inférieure et le liber face supérieure.

Anatomie d’une feuille de monocotylédone

Les feuilles sont linéaires et présentent une nervation parallèle. L'épiderme est identique sur les 2 faces (stomates). Le parenchyme est le même partout. Il n'y a que du bois et du liber primaires. Le bois est face supérieure et le liber face inférieure.

À gauche feuille monocotylédone macro, à droite Feuille monocotylédone. © DR

Une aiguille de conifère

Le sclérenchyme sous-épidermique rigidifie l'aiguille et la protège. Les stomates sont enfoncés. Les faisceaux libéroligneux sont enfermés dans un parenchyme particulier appelé parenchyme de transfusion, le tout étant délimité par un endodermeCe parenchyme et cet endoderme sont les traces de structures anatomiques archaïques.

Feuille de pin. © DR