Planète

Tissus de soutien des végétaux : collenchyme et sclérenchyme

Dossier - Anatomie végétale au microscope
DossierClassé sous :botanique , histologie , cytologie

-

Dans ce dossier, qui nous emmène au cœur des plantes, découvrez les différents tissus qui constituent les plantes et leurs rôles spécifiques. Partez à la découverte de l'anatomie végétale et de ses secrets.

  
DossiersAnatomie végétale au microscope
 

Pour un végétal, les tissus de soutien sont composés du collenchyme et du sclérenchyme, deux tissus primaires. 

Le tissu végétal d'une feuille. © Rraree, Pixabay, DP
Structure du collenchyme, tissu végétal de soutien. © DR

Le collenchyme

Le collenchyme est un tissu primaire constitué de cellules vivantes à parois pectocellulosiques épaisses. Les cellules sont étroitement accolées. Le collenchyme occupe généralement des positions externes. Il en existe différents types en fonction de l'épaisseur :

  • le collenchyme angulaire, moins résitant, il ne possède pas de méats ;
  • le collenchyme tangentiel dans l'écorce de la tige des arbres, il est plus solide que le collenchyme angulaire ;
  • le collenchyme annulaire, à paroi épaisse donc le plus resistant, se trouve dans certaines tiges et pétioles.

Le sclérenchyme

Le sclérenchyme est un tissu primaire. C'est un ensemble de cellules mortes à parois de lignine, épaisses : les fibres des végétaux. Le sclérenchyme se trouve généralement plus en profondeur que le collenchyme.

Ces tissus assurent le soutien et sont donc situés dans les parties aériennes. Le sclérenchyme apparaît dans les organes de la plante où la croissance en longueur a cessé. Une fois que la cellule scléreuse est morte, sa paroi rigide demeure et participe toujours au soutien de la plante.

Structure du sclérenchyme. © DR