Illustration d'un tardigrade nageant dans l'eau. © dottedyeti, fotolia

Planète

Tardigrade

DéfinitionClassé sous :zoologie , tardigrade , accouplement tardigrade

De tardus (lent) et gradi (marcher). En anglais water bear (ours d'eau). Groupe d'animaux de petite taille, de 50 micromètres à 1,2 mm, portant quatre paires de pattes courtes. On en connaît 600 espèces, terrestres (dans le sol) ou aquatiques (eau douce et océan) et sous tous les climats.

Plusieurs caractères, dont la présence d'une cuticule, les rapprochent des arthropodes. Dans la classification actuelle, ce sont des panarthropodes, aux côtés d'onychophores (péripates, vers cuticulés à pattes) et des euarthropodes (arthropodes proprement dits, comprenant notamment les insectes et les crustacés).

Le tardigrade impressionne les scientifiques par ses facultés physiques, sa résistance. © rukanoga, fotolia

Les super-pouvoirs des tardigrades

Les tardigrades se singularisent par des capacités de résistance exceptionnelles lorsqu'ils entrent en vie ralentie, ou cryptobiose. Ils sont alors capables de résister à : 

  • une température voisine du zéro absolu et une température maximale de 151 °C,
  • des durées très importantes de congélation (des tardigrades récoltés dans des carottes glaciaires et qui s'y trouvaient depuis 2.000 ans sont revenus à la vie),
  • le vide,
  • une pression de 600 mégapascals (soit la pression qui règnerait au fond d'un hypothétique océan de 60.000 mètres de profondeur),
  • une dose de rayons X de 570.000 rads (alors que 500 rads constituent la dose létale pour l'Homme).
  • d'après des zoologistes russes, des tardigrades ont résisté à une sortie dans l'espace.
Abonnez-vous à la lettre d'information La quotidienne : nos dernières actualités du jour.

!

Merci pour votre inscription.
Heureux de vous compter parmi nos lecteurs !

Cela vous intéressera aussi

Des tardigrades filmés en plein accouplement  Les tardigrades, ou oursons d’eau, sont de prodigieuses créatures. Étudiées depuis 250 ans, celles-ci n’avaient pourtant jamais été vues en train de s’accoupler. C’est désormais chose faite. Des chercheurs les ont en effet mises en condition et ont pu tout filmer. Attention, dans cette vidéo, nous ne vous montrons qu’un extrait, car leurs ébats durent en réalité environ une heure.