Planète

Des tardigrades filmés en plein accouplement

VidéoClassé sous :zoologie , animaux , tardigrade

-

Les tardigrades, ou oursons d'eau, sont de prodigieuses créatures. Étudiées depuis 250 ans, celles-ci n'avaient pourtant jamais été vues en train de s'accoupler. C'est désormais chose faite. Des chercheurs les ont en effet mises en condition et ont pu tout filmer. Attention, dans cette vidéo, nous ne vous montrons qu'un extrait, car leurs ébats durent en réalité environ une heure.

Abonnez-vous à la lettre d'information Vidéos : nos vidéos qui sortent vraiment du lot.

!

Merci pour votre inscription.
Heureux de vous compter parmi nos lecteurs !

Connaissez-vous les tardigrades, ces créatures minuscules (mesurant un peu plus d'un millimètre en moyenne), surnommées aussi ourson d'eau ? Leurs corps segmentés évoquent des sacs d'aspirateurs. Depuis près de deux siècles et demi, celui dont le nom signifie « marcheur lent », et qui compte 1.200 espèces, n'a de cesse de fasciner les scientifiques pour ses aptitudes physiques dignes des super-héros.

En effet, si vous les plongez dans l'eau bouillante, ils survivent, si vous les refroidissez jusqu'à des températures proches du zéro absolu, ils survivent, si vous les mettez dans le vide spatial... ils survivent, dans un milieu avec une pression très élevée (jusqu'à 1.200 atmosphères !), idem, privés de nourriture et d'eau, idem, même après 10 ans... Congelez-les 30 ans, ils se réanimeront tout doucement et retrouveront toutes leurs facultés en une semaine. Bref, ce sont des êtres extrémophiles dont les super-pouvoirs ne peuvent qu'intéresser nombre de chercheurs dans le monde entier.

Les oursons d'eau ont encore beaucoup de secrets à nous confier. Par exemple, comment se déroulent leurs rapports sexuels ? Car oui, aussi curieux que cela puisse paraître, le sujet n'avait encore jamais été abordé, du moins observé, jusqu'à récemment. « Il n'y a que quelques publications concernant le comportement des tardigrades et leur accouplement », ont souligné les chercheurs du Museum of Natural History de Görlitz, en Allemagne, qui, justement, détaillent l'intimité de 30 couples (voir le Journal of Zoological Systems and Evolutionary Research du 22 novembre 2016).

Croquis permettant de distinguer, plus clairement que dans la vidéo ci-dessus, les tardigrades durant leur scène d’accouplement. © Bingemer, Hohberg, Schill

Des rapports sexuels qui durent une heure

D'abord, bien qu'assez difficiles à distinguer, mâles et femelles furent séparés. Une fois les couples formés, il n'y avait plus qu'à observer. Les chercheurs ont relevé que les sujets mâles accourent littéralement vers les femelles portant des œufs (ces derniers sont dans une couche externe de peau).

Ensuite, comme on peut le voir dans l'extrait vidéo ci-dessus, le mâle s'enroule autour de la tête de la femelle, laquelle le stimule par sa bouche et par la contraction de son pharynx. Le sperme éjaculé se faufile jusqu'aux œufs. Les ébats durant une heure, Isohypsibius dastychi étonne une fois de plus, de par ses performances sexuelles hors normes.

© Bingemer, Hohberg, Schill