Planète

Hyène tachetée

DéfinitionClassé sous :zoologie , canidé , chien
Photo d'une hyène au Serengeti. © Stig Nygaard - CCA 2.0 Generic license

Hyène tachetée (Erxleben 1777) - Crocuta crocuta

  • Ordre : Carnivora
  • Sous ordre : Feliformia
  • Famille : Hyaenidae
  • Sous famille : Hyaeninae
  • Genre : Crocuta
  • Taille : 0,90 à 1,60 m (hauteur au garrot 0,70 à 0,90 m - longueur de la queue 0,25 m)
  • Poids : 40 à 85 kg
  • Longévité : 20 ans

Statut de conservation UICN : LC préoccupation mineure

Description de l’hyène

L'hyène tachetée présente un pelage couleur sable ponctué de taches noires. Le poil est plus court que celui de l'hyène rayée et la crinière moins développée. L'avant-train et le cou sont très développés tandis que l'arrière-train est plus bas et plus fin. Les membres postérieurs sont donc plus longs de ce fait. Cette morphologie permet une moindre prise de la part d'agresseurs éventuels. La femelle est généralement plus grosse et plus massive que le mâle, et également plus agressive. À l'exception de la taille, le dimorphisme sexuel est peu marqué. Même les organes génitaux de la femelle sont presque aussi développés que ceux du mâle. L'hyène possède une excellente vision nocturne qui lui permet de reconnaître ses congénères même en étant sous le vent.

Hyène tachetée. © Dave Pape, domaine public

Habitat de l’hyène

L'hyène tachetée se trouve sur l'ensemble du continent africain au sud du Sahara. Elle profite de la même dispersion géographique que le lycaon, et vit dans les steppes et les savanes libres ou boisées depuis la Mauritanie jusqu'au Kenya en Tanzanie, ainsi que dans la partie sud, du Mozambique au Zimbabwe, et de la Namibie au Swaziland. Elle a pratiquement disparu du  Bénin et du Burundi et a totalement disparu en Algérie et au Lesotho.

Hyène au parc d'Amboseli. © Wouter van Vliet, CCA 2.0 Generic license

Comportement de l’hyène

L'hyène est un animal autant nocturne que diurne. Les femelles s'abritent dans des terriers qui peuvent accueillir plusieurs dizaines de familles. En général ce sont des terriers déjà existants de chacals, de ratels ou d'oryctéropes car l'hyène creuse rarement. Il arrive fréquemment que les terriers soient voisins de soues de phacochères. Elle marque son territoire à l'aide de glandes odoriférantes que même l'Homme peut sentir. L'hyène a un comportement plus social que le loup gris mais, bien qu'ils puissent être constitués de plusieurs dizaines d'individus, les groupes ne sont pas aussi soudés que ceux des lycaons. Chacun d'entre eux est dirigé par une femelle (matriarche) dominante. L'hyène est capable de repérer une charogne en suivant les vols de vautours qui guettent. Mais elle n'est pas qu'un éboueur.

Hyène du Ngorongoro. © D. Gordon E. Robertson, CCA-S A 3.0 Unported license

Elle sait chasser et est capable de dévorer une petite gazelle en deux minutes. Un groupe d'une trentaine d'individus peut manger un animal de la taille d'un zèbre en près de trente minutes. L'animal est capable de pointes de vitesse frisant les 60 km/h. L'hyène partage le même créneau écologique que le lion dont elle peut être sympatrique. Mais il arrive que les deux espèces s'entretuent sans qu'il n'y ait de nourriture en cause comme en Éthiopie au mois d'avril 1999. Six lions et trente cinq hyènes ont été tués au cours d'une période de deux semaines... Les guépards se laissent facilement intimider alors que les léopards ne s'en laissent pas compter. Il défendra âprement sa proie. L'hyène est un prédateur opportunisme qui sait également voler les proies des autres. C'est un animal intelligent qui appréhende rapidement les manœuvres nécessaires à résoudre un problème et échangent des informations à l'aide de vocalisations et de postures corporelles. Les fameux ricanements permettent de distinguer le rang social de l'individu, et aux femelles d'appeler leurs petits.

Reproduction de l’hyène

L'hyène se reproduit toute l'année même si un pic de naissance peut être observé à la saison des pluies. L'œstrus dure une quinzaine de jours. La femelle met bas dans un terrier au terme d'une période de gestation de 110 jours. Les portées sont généralement composées de deux chiots. La femelle a des difficultés à mettre ses petits au monde du fait de l'étroitesse de son bassin. Près de 10 % des jeunes mères meurent lors de leur premier travail. La mortalité des jeunes est importante car la femelle dominante peut éliminer les petits des autres portées pour « protéger » les siens. Celle-ci élèvera ses chiots seuls et ne laissera pas approcher le mâle. Le lait étant très riche en protéines et en matières grasses (en seconde position après l'ours polaire), une mère peut laisser ses chiots seuls pendant une semaine sans qu'ils n'en soufrent. Les chiots peuvent s'alimenter de viande au bout de trois mois et atteignent leur maturité sexuelle vers 3 ans.

Hyène et ses petits. © Budgiekiller, CCA-S A 2.5 Generic license

Régime alimentaire de l’hyène

Lorsque les hyènes se mettent en chasse à plusieurs, aucune proie ne peut leur échapper. Les gnous, les zèbres et les gazelles constituent l'essentiel des repas. Mais l'hyène peut également capturer des poissons, des pangolins, des tortues et des pythons, voire des jeunes hippopotames, rhinocéros ou éléphants, lorsque ce n'est pas l'Homme...

Menaces sur l’hyène

Sauf en de rares endroits, l'hyène tachetée n'est pas considérée comme menacée et son statut de conservation n'est pas jugé préoccupant.

Hyène à la curée. © JerryFriedman, GNU FDL Version 1.2

Le saviez-vous ?

Au Malawi en 1962, un couple d'hyènes à tué et dévoré 27 personnes avant d'être abattu. Plus récemment au Mozambique, en 2004, sur une période d'une année, 35 personnes auraient perdu la vie le long d'une route proche de la frontière tanzanienne. Les prédations d'humains sont relativement nombreuses dans divers pays lorsque, par très fortes chaleurs, les gens dorment à l'extérieur.

Cela vous intéressera aussi