Planète

Quand un chien remue la queue, regardez de quel côté !

ActualitéClassé sous :zoologie , chien , battement de queue d'un chien

-

On le sait, chez le chien, remuer la queue est une façon d'exprimer ses émotions. Mais des chercheurs italiens ont montré que ces battements ne sont pas symétriques et penchent plutôt à droite ou à gauche en fonction de la situation. Élément que les canidés savent correctement interpréter. Et nous aussi, maintenant.

En fonction de l'orientation principale du battement de la queue, on peut en déduire si un chien est détendu ou stressé. © Bikesandwich, Flickr, cc by nc 2.0

Dans le règne animal, de nombreux comportements sont latéralisés. Chez l'Homme par exemple, il y a le plus souvent une préférence manuelle, qui, chez un même individu, peut varier d'une action à l'autre. Le poisson-zèbre utilise préférentiellement un œil pour reconnaître ses congénères, tandis que les amphibiens recourent au même artifice principalement pour détecter leur proie. Le chien ne fait pas exception, et ne remue pas toujours sa queue de la même façon.

Des chercheurs italiens du Centre de recherche sur l'esprit et les sciences du cerveau (Cimec) de l'université de Trente (Italie) avaient déjà montré que les battements majoritairement orientés vers la droite étaient associés à des émotions positives, lorsque le chien voit son maître par exemple. À l'inverse, une prédominance du côté gauche signale plutôt de l'anxiété. Cela s'explique par l'hémisphère cérébral majoritaire utilisé lors d'une action : si le gauche domine, alors cela se répercute sur la partie droite du corps, et inversement.

Mais nos meilleurs amis parviennent-ils à interpréter l'état émotionnel d'un de leurs compagnons rien qu'en observant les mouvements de sa queue ? C'est toute la question à laquelle ces scientifiques ont voulu répondre. Leur recherche, parue dans Current Biology, montre que les chiens ont bien saisi ce détail.

Pour comprendre les émotions, suivre la queue des yeux

Différents canidés ont participé à l'expérience. Ils devaient regarder un court film dans lequel on pouvait voir la silhouette d'un chien anonyme dans trois situations : soit sa queue était immobile (cas contrôle), soit elle bougeait surtout vers la droite, soit elle battait majoritairement vers la gauche. La réaction physiologique et comportementale des cobayes canins était évaluée.

Sur cette vidéo, conçue pour l'expérience et qui a été diffusée aux cobayes canins, on peut voir que le chien remue sa queue d'abord principalement à sa droite (right-wag), ne la bouge pas, ou l'agite surtout vers la gauche (left-wag). Les yeux les plus experts remarqueront que la première et la dernière situation présentent le même extrait mais avec une inversion selon la symétrie d'un miroir. Les chercheurs voulaient savoir si les spectateurs canins réagiraient différemment à ces images latéralisées. © Roxanne Palmer, YouTube

Lorsque l'animal à l'écran manifestait de l'anxiété en remuant sa queue du côté gauche, le chien testé voyait son rythme cardiaque accélérer et manifestait davantage de stress. À l'inverse, il paraissait détendu à la vision d'une queue principalement orientée à droite. Les canidés savent donc interpréter les émotions de leurs congénères.

Communication voulue ou simple réflexe ? Les auteurs, dont Giorgio Vallortigara, supposent qu'il ne s'agit pas d'un geste intentionnel, cherchant à faire passer un message, mais plutôt une manifestation réflexe des émotions. De la même façon que nous nous mettons à sourire quand nous sommes contents : nous ne le faisons pas pour montrer notre joie à nos interlocuteurs, mais ils savent malgré tout l'interpréter. Les scientifiques pensent que les chiens apprennent, par l'expérience, à reconnaître le sentiment partagé par leur congénère.

Des chiens qui en ont la tête qui tourne

Les chercheurs pensent que ce genre de découverte va permettre d'aider les maîtres, les vétérinaires ou les dresseurs à mieux communiquer avec leur animal. Mais ceux-ci restent sceptiques, car il existe bien d'autres moyens pour comprendre l'état émotionnel de son chien quand on le connaît un peu, et donc ce détail paraît presque futile. Quoi qu'il en soit, cette étude nous renseigne un peu plus sur la communication des émotions chez nos plus fidèles compagnons.

Les propriétaires de chien savent également que leur animal se met parfois à tourner la tête sur le côté dans une situation de surprise et d'interrogation. Une précédente recherche a montré que l'orientation du regard dépendait également de la situation : lorsqu'il n'y a aucun danger, le chien tourne sa tête vers la droite, alors qu'en cas de menace potentielle, celle-ci est plutôt orientée vers la gauche.

Abonnez-vous à la lettre d'information La quotidienne : nos dernières actualités du jour.

!

Merci pour votre inscription.
Heureux de vous compter parmi nos lecteurs !

Cela vous intéressera aussi