Cela vous intéressera aussi

[EN VIDÉO] Haroun Tazieff, le volcanologue de toute une génération Découvrez l'étonnant parcours d'Haroun Tazieff, pionnier de la volcanologie et de la tectonique des plaques, et immense vulgarisateur. Au cours de la seconde moitié du XXe siècle, ce scientifique populaire aura réussi à communiquer sa passion des volcans avec le grand public, suscitant bien des vocations de volcanologues...

L'Ol Doinyo Lengaï est un stratovolcanstratovolcan de Tanzanie situé dans la fameuse vallée du Grand RiftRift, un ensemble géologique constitué d'une série de faillesfailles et de volcansvolcans qui s'étire sur environ 6.000 kilomètres de longueur du nord au sud de l'Afrique, de la Syrie jusqu'au Mozambique en passant par la mer Rouge et les grands lacs africains.


Un volcan extraterrestre ? Non l'Ol Doinyo Lengaï et ses étranges coulées de natrocarbonatites. © Marc -Volcano- Szeglat

L'Ol Doinyo Lengaï doit sa célébrité au fait qu'il est le seul volcan actif connu actuellement au monde pour ses émissionsémissions de laveslaves carbonatées. Il s'agit plus précisément de natrocarbonatite, une variante des laves connues sous le nom de carbonatitescarbonatites. Elles ne contiennent que très peu de silicesilice (moins de 1 %). Les natrocarbonatites du Lengaï sont constituées de carbonates de sodiumsodium composés principalement de deux minérauxminéraux : la nyerereite Na2Ca(CO3)2 et la gregoryite (Na2,K2,Ca)CO3.

Comme toutes les carbonatites, elles sont très fluides car leur viscositéviscosité est extrêmement faible contrairement aux laves classiques silicatées. Elles ne sont pas rougeoyantes le jour car leur température de fusionfusion est basse, de sorte qu'elles s'écoulent des évents volcaniques du Lengaï à des températures comprises entre 540 à 593 °C alors que des coulées basaltiquesbasaltiques ont des températures d'au moins 1.100 °C. Noires ou marron foncé, les natrocarbonatites blanchissent en seulement quelques heures au contact de l'eau et en quelques jours lorsque l'eau de l'atmosphèreatmosphère réagit avec les deux carbonates sodiques et potassiques.


L’Ol Doinyo Lengaï survolé en drone en 2018. Notez que son cratère n'est plus rempli de lave comme dans la vidéo précédente plus ancienne. Le Lengaï est en effet capable d'éruption explosive. © Patrick Marcel

Des laves issues de la fusion de carbonates marins

L'Ol Doinyo Lengaï lui-même fait partie du massif du Ngorongoro à 160 kilomètres à l'ouest du Kilimandjaro, au nord-est du cratère du Ngorongoro et au sud du lac Natron. Il culmine à 2.960 mètres d'altitude. En langue masaï, Ol Doinyo Lengaï signifie « Montagne des Dieux » ou encore « Montagne de Dieu » en français. C'est le seul volcan actif de Tanzanie et le plus jeune de cette partie du rift africain avec un âge estimé à moins de 370.000 ans.

Son dynamisme éruptiféruptif n'est étudié scientifiquement que depuis les années 1960 et il est devenu depuis plus explosif, passant de vulcanienvulcanien à plinienplinien.


Vous avez toujours rêvé de marcher au sommet de l’Ol Doinyo Lengaï ? C'est possible grâce à cette vidéo. © Lydéric France

En 2020, des analyses isotopiques ont révélé que les carbonatites connues sur plus de 300 sites sur la Planète devaient provenir de la fusion partielle d'un manteaumanteau riche en carbonates recyclés par la subductionsubduction de la lithosphèrelithosphère océanique, car la composition isotopique en calciumcalcium des carbonatites était typique des carbonates marins.

Les datations des roches montrent également que ce recyclagerecyclage est à l'œuvre depuis au moins trois milliards d'années en raison de la tectonique des plaquestectonique des plaques. C'est un résultat qui confirme au passage son ancienneté même si elle était sans aucun doute différente il y a plus de deux milliards d'années, comme l'atteste la quasi-disparition d'autres laves mythiques, les komatiites.