Planète

Le Lac Natron - Tanzanie

Dossier - Les Ailes Pourpres : le mystère des flamants
DossierClassé sous :zoologie , flamant rose , lac natron

-

Au nord de la Tanzanie, un million de flamants nains se reproduit dans les paysages grandioses du lac Natron. Pour protéger ce site unique au monde et cet oiseau extraordinaire, BirdLife International, dont la LPO (Ligue pour la Protection des Oiseaux) est le représentant français, mène une campagne mondiale.

  
DossiersLes Ailes Pourpres : le mystère des flamants
 

Situé à l'extrême Nord de la Tanzanie, au nord-ouest du mont Gelai, au nord de l'Ol Doinyo Lengaï appartenant au massif du Ngorongoro et au sud-ouest du lac Magadi, le lac Natron se loge dans une dépression allongée, orientée Nord-Sud, délimitée par deux horsts et incluse dans la branche orientale de la vallée du grand rift.

Très peu profond (environ trois mètres), le lac est endoréique. Ses apports en eau ne sont dus qu'aux précipitations qui tombent directement dans le lac ou qui alimentent quelques cours d'eau qui s'y jettent comme la rivière Ewaso Ng'iro venant du sud. Ainsi, sa superficie, sa profondeur et son volume varient fortement entre la saison des pluies et la saison sèche, le lac pouvant franchir la frontière avec le Kenya au nord lorsqu'il atteint sa superficie maximale.

© Nasa

Ce lac tire son nom du natron, un minéral dont l'un des constituants, le bicarbonate de soude, est dissous en grande quantité dans ses eaux. Il est l'un des plus grands lacs salés de la vallée du Rift. Volcans, canyons, plaines et étendues d'eau salée constituent les paysages grandioses du lac, classé Ramsar (La Convention de Ramsar est un traité international pour la conservation et l'utilisation durable des zones humides, visant à enrayer la dégradation et la perte de zones humides, aujourd'hui et demain, en reconnaissant les fonctions écologiques fondamentales de celles-ci ainsi que leur valeur économique, culturelle, scientifique et récréative). Ses huit lagons (80 km²), riches en sels de sodium, sont couverts d'une croûte qui ne se dissout que pendant la saison des pluies. 

Lac Natron - © Mar is sea Y / Flickr - Licence Creative Common (by-nc-sa 2.0)

Autrefois rempli d'une abondante eau douce, ce lac s'est évaporé au fil des millénaires jusqu'à ne plus dépasser 3 m de profondeur aujourd'hui.

Bicarbonate de soude - © Myrcell / Flickr - Licence Creative Common (by-nc-sa 2.0)

Le lac Natron se comporte comme une immense saline naturelle. En effet, ses eaux sont très alcalines avec un pH variant entre 9 et 10,5 (soit presque autant que l'ammoniaque) et sont très chargées en sels dont du bicarbonate de soude qui donne sa consistance visqueuse à l'eau. Lorsque les pluies augmentent la quantité d'eau contenue par le lac, la basicité et la concentration en sels de l'eau diminue. Mais quand les pluies cessent d'alimenter le lac et que les températures augmentent jusqu'à 50°C, la forte évaporation, en plus d'entraîner une baisse de la profondeur, du volume et de la superficie du lac, augmente la basicité de l'eau et concentre les éléments chimiques jusqu'au point de saturation qui provoque leur précipitation. Ces sels forment alors des croûtes et des plateformes blanchâtres parfois colorées en rose-rouge par des micro-organismes aquatiques.