Planète

Un site de nidification unique au monde

Dossier - Les Ailes Pourpres : le mystère des flamants
DossierClassé sous :zoologie , flamant rose , lac natron

-

Au nord de la Tanzanie, un million de flamants nains se reproduit dans les paysages grandioses du lac Natron. Pour protéger ce site unique au monde et cet oiseau extraordinaire, BirdLife International, dont la LPO (Ligue pour la Protection des Oiseaux) est le représentant français, mène une campagne mondiale.

  
DossiersLes Ailes Pourpres : le mystère des flamants
 

Le lac Natron est un site de nidification unique au monde pour les flamants nains ils sont entre 1,5 à 2,5 millions de flamants (Phoeniconaias minor) (75 % de la population nicheuse mondiale) vivent dans l'Est de l'Afrique.

Ce flamant, le plus petit des six connus à ce jour, possède un plumage rose, des yeux orange et un bec brun-roux à l'extrémité noire.

© Yoky - GNU free documentation license - Wikipedia

Tous les 5 ou 6 ans, il pond un œuf unique, dans des conditions bien particulières qu'il trouve réunies sur le lac Natron. En effet, la composition chimique de son eau (il compte parmi les plus grands lacs salés de la vallée du Rift) fournit une nourriture abondante, la présence de substrat permet la construction des nids, l'absence de prédateur et de perturbations humaines, liée à son isolement, apportent la paix à cet oiseau. Une paix d'autant plus nécessaire que le flamant nain est classé comme « quasi menacé» sur la liste rouge 2008 de l'UICN (Union Internationale pour la Conservation de la Nature), préparée par BirdLife International. Ainsi, il ne reste plus, aujourd'hui, que 2,2 à 3,25 millions d'individus dans le monde. Son déclin est lié à la pollution, au dérangement et aux changements écologiques qui surviennent sur les quelques sites clés où il se reproduit.

© Anup & Manoj Shah/Disney Enterprises, Inc. All rights reserved<//font>

Or, ces oiseaux soutiennent une industrie touristique prospère, source majeure de revenu pour le pays et moyen de subsistance pour les populations locales. Ainsi, l'activité touristique liée aux flamants de la région est estimée à 12 millions de dollars, par an, dont 500 000 pour le seul lac Natron. En Tanzanie, l'écotourisme est une source majeure de revenu puisqu'il a, par exemple, rapporté en 2004, 746 millions de dollars et employé 200 000 personnes.