Les thallophytes sont des végétaux simples généralement aquatiques comme les algues. © 7activestudio, Fotolia
Planète

Thallophyte

DéfinitionClassé sous :botanique , algue , végétal

Les thallophytes sont des végétaux constitués d'un simple thalle : ils ne possèdent ni tige, ni racine, ni feuilles, ni fleur. Le règne végétal est ainsi divisé entre thallophytes (algues, champignons, lichens, mousses...) et cormophytes (bryophytes, ptéridophytes et spermatophytes). Les premiers sont généralement de petite taille, voire unicellulaires, tandis que les plantes à cormus sont plus complexes, avec des tissus et des formes variées.

Structure du thalle

Les thallophytes peuvent être microscopiques ou gigantesques : certaines algues marines comme les varechs peuvent ainsi mesurer jusqu'à 70 m de long ! Le thalle peut être tubulaire, en forme de ruban, de lame, en éventail (laitue de mer) ou encore filamenteux, comme chez le champignon où le thalle est constitué d'un enchevêtrement de filaments appelé mycélium.

Chez les algues unicellulaires ou les levures, le thalle est constitué d'une seule cellule. Chez les espèces plus évoluées comme la sargasse, le thalle présente une structure très complexe, avec des ramifications faisant penser à des fougères. La différence se situe au niveau microscopique, le thalle ne comportant pas de tissu vasculaire par exemple.

Le thalle se présente sous différentes formes : tubes, rubans, lames, filaments… © Alfmaler, Fotolia

Écologie des thallophytes

Grâce à leur diversité, les thallophytes colonisent des milieux très variés (rochers, troncs d'arbres, fonds marins...) ou évoluent en eau libre (phytoplancton). Du fait de leur taille réduite et de leur structure aplatie ou filamenteuse, les thalles offrent une grande surface d'échange avec leur milieu. Cela permet à la plante de prélever un maximum de ressources (ions, minéraux, gaz...) et de maximiser la photosynthèse. Mais cela les rend aussi très sensibles aux conditions environnementales (température de l'eau, salinité, pollution...)

Cycle de vie des thallophytes

Pour se reproduire, les organismes thallophytes peuvent soit produire des spores ou des gamètes, soit se dupliquer par multiplication végétative. Chez les algues rouges ou les algues vertes du genre Caulerpa, le thalle est ainsi brisé et emporté par les courants marins pour donner naissance à une nouvelle plante. Les algues vertes du genre Valonia forment de petits cystes qui bourgeonnent pour donner naissance à des « thalles-fils ».

Cela vous intéressera aussi

[EN VIDÉO] Biodiversité sur Terre : histoire du concept et origines de la vie  Qu'est-ce que la biodiversité ? Le biologiste Gilles Bœuf nous explique ce concept et nous montre comment il permet d'appréhender la complexité de la vie terrestre. De cellules isolées à ses débuts il y a quatre milliards d'années, elle s'est diversifiée jusqu'à prendre des formes très diverses et sortir de l'océan. Un exploit pour des organismes comme nous qui sommes faits essentiellement d'eau... 

Abonnez-vous à la lettre d'information La quotidienne : nos dernières actualités du jour. Toutes nos lettres d’information

!

Merci pour votre inscription.
Heureux de vous compter parmi nos lecteurs !