Cela vous intéressera aussi

Les cormophytes sont des organismes végétaux possédant à la fois une tige, des feuilles et des racines (ensemble appelé cormus). Ils s'opposent en cela aux thallophytesthallophytes, les végétaux comportant un simple thalle (alguesalgues, champignonschampignons, lichens, mousses...). Les cormophytes, plus complexes que les thallophytes, regroupent certaines bryophytesbryophytes (mousses), les ptéridophytesptéridophytes (fougères) et les spermatophytesspermatophytes (herbacées, fleurs, arbustes et arbresarbres). Leur apparition a permis la conquête terrestre par les végétaux et la diversification végétale. Il existe ainsi une grande diversité de cormus, de différentes tailles, allant de un millimètre pour la lentillelentille d'eau à 100 mètres pour le séquoia.

Les cormophytes possèdent une tige, des feuilles et des racines. © blueringmedia, Fotolia
Les cormophytes possèdent une tige, des feuilles et des racines. © blueringmedia, Fotolia

Anatomie des cormophytes

Les cormophytes possèdent plusieurs types de cellules spécialisées :

  • épiderme : tissus externes qui protègent la plante ;
  • tissus de soutien périphérique (collenchymecollenchyme pour la cellulosecellulose, sclérenchymesclérenchyme pour la ligninelignine) ;
  • tissus assurant les fonctions du métabolismemétabolisme primaire (parenchymeparenchyme) ;
  • tissus de conduction (phloèmephloème et xylèmexylème) : centre des tiges, racines, nervures des feuilles.

Cette organisation permet aux plantes de s'adapter aux contraintes du milieu terrestre. L'immobilité lui impose par exemple de puiser l'eau là où elle se trouve, l'obligeant à déployer des racines. L'épidermeépiderme la protège du déssèchement. Les tissus de soutien lui assurent une tenue pour grandir en hauteur et mieux capter le soleilsoleil tandis que la tige véhicule les éléments nutritifs.

Certains cormophytes, comme les bryophytes, ne possèdent toutefois pas vraiment de système vasculaire ni de racines mais des rhizoïdesrhizoïdes, des filaments servant d'ancrage à la plante.

Reproduction des cormophytes

Les cormophytes se reproduisent soit par reproduction sexuée (fécondationfécondation et méioseméiose), soit par reproduction asexuée (multiplication végétative). Ils ont acquis, lors de l'adaptation, des organes reproducteurs complexes (cônescônes, étaminesétamines...) et des cellules reproductrices (spores et gamètesgamètes) dotées d'une enveloppe pluricellulaire, offrant une résistancerésistance accrue. Les spores et le pollen disséminésdisséminés par le ventvent sont, par exemple, protégés du dessèchement par une épaisse paroi imprégnée de sporopollénine.