Multitude de fleurs aux couleurs chaudes garantie avec les œillets d'Inde. © hcast, Adobe Stock
Planète

Œillet d’Inde : qu'est-ce que c'est ?

DéfinitionClassé sous :botanique , plante , oeillets d'Inde

Cette annuelle ne cesse de fleurir de juin jusqu'aux premières gelées. En plus d'apporter des couleurs dans le jardin, le potager et sur un balcon ou une terrasse, elle est indispensable pour jardiner naturellement car elle fait fuir des indésirables naturellement. Partons à la découverte de cette fleur indispensable !

Appellation

L'œillet d'Inde (Tagetes patula) fait partie de la famille des Astéracées (Asteraceae). On peut aussi le trouver sous le nom de passe-velours.

Description botanique de l’œillet d’Inde

À fleurs simples, semi-doubles ou doubles et à la palette de coloris variés, l'œillet d'Inde est un grand classique des jardins. D'une hauteur de 30 cm environ, il se couvre d'un feuillage découpé vert, caduc avec des petites tiges qui portent des petites fleurs. Ces petites touffes au feuillage vert et aux fleurs colorées peuvent prendre différentes teintes en fonction des variétés :

  • orange avec 'Tangerine' ou 'Durango Bolero' ;
  • jaune avec 'Disco' ou 'Globe Citron' ;
  • rouge avec 'Red Favourite', 'Scarlet Sophie' ou 'Carmen' ;
  • bicolore jaune et rouge avec 'Mr Majestic' ou 'Marietta' ;
Que de formes et de couleurs variées avec les œillets d'Inde ! © Judgefloro, George Chernilevsky, Domaine public

Origine de l’œillet d’Inde

Les œillets d'Inde sont originaires des vallées sèches du Nouveau-Mexique à l'Argentine, en passant par le sud des États-Unis.

Exigences culturales de l’œillet d’Inde

Ils se sèment de février à mars, à l'abri dans une terrine ou bien directement dans le jardin, à leur place définitive, d'avril à juin, suivant les régions. Une fois les jeunes plants levés, procédez à l'éclaircissage pour ne conserver que les plus robustes. Dans une terre bien drainée et sur un emplacement au soleil, repiquez les plus beaux courant mai, lorsque les dernières gelées printanières sont terminées en les espaçant de 20 cm minimum. Les œillets d'Inde se cultivent facilement en pot ou en jardinière, à condition qu'ils soient bien arrosés.

Les arroser régulièrement toute la période de culture, en multipliant les apports d'eau en période de sécheresse car ils ont tendance à freiner leur floraison pendant des périodes chaudes. Coupez les fleurs fanées pour l'aspect esthétique.

En fin de floraison, laissez sécher quelques fleurs pour conserver les graines que vous sèmerez l'année prochaine. Facile et économique, vous pourrez cultiver une multitude d'œillets d'Inde aux quatre coins du jardin sans rien dépenser ! En toute fin d'automne, arrachez les plants secs de ces annuelles et mettez-les sur le tas de compost.

Utilisation de l’œillet d’Inde

Il s'agit d'une plante tout terrain qui illumine le jardin et les balcons avec leurs petites fleurs qui apportent des tons de jaune, orange, rouge ou même acajou de juin jusqu'au mois d'octobre. Leur abondance de fleurs et leur longévité vont vous faire craquer. Plantez des bordures d'allées ou dans le potager. En plus d'être jolies, elles vont faire fuir des indésirables avec leur odeur balsamique prononcée. Sur un balcon ou une terrasse, associez-les à des géraniums lierres, des capucines. Mixez les teintes orangées, jaunes et rouges pour composer des massifs lumineux avec des coléus, des zinnias, des graminées et bien d'autres végétaux. L'un des autres intérêts de l'œillet d'Inde est son attrait pour les insectes butineurs, toujours nécessaires au jardin.

L’œillet d’Inde et la cuisine

Vous ne le savez peut-être pas mais les pétales des fleurs des œillets d'Inde sont comestibles. Pour les jardiniers curieux qui vont oser l'aventure, ils vont découvrir un léger parfum sucré de fruit de la passion ou d'agrumes, en fonction des espèces. Consommez les pétales dans une salade composée, un beurre fleuri ou tout simplement pour créer une décoration comestible dans l'assiette.

Cela vous intéressera aussi

[EN VIDÉO] « Être avec les abeilles » pour travailler avec la nature  « Être avec les abeilles », c’est une heure trente d’émerveillement. Une heure trente pour tout savoir sur ces formidables insectes pollinisateurs. Pour apprendre à les aimer un peu plus. Et à travailler avec la nature pour préserver cette biodiversité qui nous fait vivre Une heure trente pour commencer à changer le monde... © Jupiter Films 

Abonnez-vous à la lettre d'information La quotidienne : nos dernières actualités du jour. Toutes nos lettres d’information

!

Merci pour votre inscription.
Heureux de vous compter parmi nos lecteurs !