Le balcon est une extension du bâtiment, tandis que la terrasse repose sur une surface. © schulzfoto, Adobe Stock
Maison

Balcon et terrasse, quelle différence ?

Question/RéponseClassé sous :Bâtiment , balcon , terrasse

Balcon et terrasse sont tous deux des espaces extérieurs aménagés sur une maison. Ils se distinguent pourtant par leurs architecture mais sont aussi soumises à des réglementations différentes.

Contrairement à ce qu'on pourrait penser, la différence entre balcon et terrasse n'est pas une question de superficie ni même d'emplacement : on trouve ainsi des terrasses sur les toits des immeubles ou en étage lorsque ce dernier est en retrait par rapport au niveau inférieur.

Balcon et terrasse : une différence architecturale

Sur le plan architectural, un balcon est une structure posée en extension sur la façade (prolongement de la façade), alors qu'une terrasse repose sur une surface, et elle est au moins en partie découverte. Le balcon est le plus souvent muni d'une rambarde ou balustrade, et son style architectural coordonné à celui du bâtiment. La terrasse est attenante ou pas au bâtiment, et généralement considérée comme une extension de la maison.

Balcon et terrasse : une différence de valorisation et de statut juridique

Alors que le balcon n'apporte en général qu'une faible valeur ajoutée au bien, la terrasse peut être considérée comme une véritable pièce supplémentaire. Néanmoins, la loi Carrez n'inclut ni l'un ni l'autre dans le calcul des surfaces habitables. L'autre grande différence réside dans le statut juridique : dans un immeuble, le balcon relève généralement de l'espace privatif, tandis que la terrasse est généralement considérée comme relevant des parties communes. Son entretien devra donc être comptabilisé dans les charges générales.

Balcon et terrasse : quel permis de construire ?

Tous les balcons sont soumis à l'obtention d'un permis de construire dans la mesure où ils apportent une modification de l'aspect extérieur du bâtiment. Il faudra également veiller à ce qu'il ne soit pas trop lourd pour ne pas endommager la structure.

Pour les terrasses, aucune démarche n'est nécessaire si elle est construite de plain-pied. En revanche, une déclaration préalable en mairie est nécessaire si elle est surélevée, si elle dispose d'une couverture, tel qu'un auvent ou une toiture, et que son emprise au sol est comprise entre 5 et 20 m2. La toiture-terrasse est un cas particulier : la réglementation n'impose aucune démarche administrative mais les travaux doivent être conformes au plan local d'urbanisme (PLU). Chaque mairie ou copropriété peut imposer ses propres règles. Il est donc important de se renseigner en mairie et auprès de son syndic.

Cela vous intéressera aussi
Abonnez-vous à la lettre d'information La question de la semaine : notre réponse à une question que vous vous posez, forcément. Toutes nos lettres d’information

!

Merci pour votre inscription.
Heureux de vous compter parmi nos lecteurs !