Vous avez le choix parmi les œillets à planter en pleine terre dans votre jardin, en pots ou une jardinière ! En effet, il existe plusieurs espèces faisant partie de la même famille mais présentant des caractéristiques différentes. Découvrez lesquelles et nos conseils de plantations et d'entretien.

L'œillet Chabaud, aux longues tiges rigides, est idéal pour habiller des bouquets. L'œillet mignardise, plus petit (25 à 40 cm) vous offrira une senteur épicée et sucrée, avec une nécessité d'en tuteurer légèrement les pieds.

L'œillet des poètes, aux coloris somptueux, est capable de former rapidement un beau tapis fleuri, que vous conserverez au moins pendant trois ans, à condition toutefois d'en supprimer toutes les fleurs dès qu'elles seront fanées. Si vous cherchez des œillets plus petits, par exemple pour border une allée au soleilsoleil, le choix ne manquera pas, avec l'œillet deltoïde, l'œillet d'Inde, l'œillet de Chine, etc.

Attention les limaces raffolent des œillets d’Inde. © Jaclou DL, Pixabay, Domaine Public

Attention les limaces raffolent des œillets d’Inde. © Jaclou DL, Pixabay, Domaine Public

L’œillet d’Inde peut-il se repiquer facilement ?

L'œillet d'Inde est une plante rustique. C'est un ensemble touffu dont chaque tige se termine par une quantité de minuscules capitules de couleurcouleur jaune, orangée, marron, etc. La floraison de ce végétal commence dès son repiquage printanier et va durer jusqu'aux gelées, ce qui constitue un bel avantage. Cet œillet jouit d'une bonne adaptation à la sécheressesécheresse.

Attention : les limaces raffolent de cette plante ! N'oubliez donc pas de protéger votre culture, surtout lorsqu'elle est encore jeune, par exemple en utilisant un produit naturel à base de phosphate ferrique (Ferramol).