Dix fleurs qui résistent à la sécheresse. © Stefan Körber, Adobe Stock
Maison

10 fleurs pour le jardin qui aiment la sécheresse

Question/RéponseClassé sous :jardin , fleurs , sécheresse

Envie de partir en vacances sans s'inquiéter de l'arrosage ? Si toutes les plantes ont naturellement besoin d'eau pour vivre, certaines s'accommodent très bien d'un climat sec et peuvent rester plusieurs jours voire plusieurs semaines sans arrosage. Et toutes ne sont pas des cactus ! Voici une sélection de magnifiques fleurs qui égaieront votre jardin tout l'été même en l'absence de pluie.

Cela vous intéressera aussi

[EN VIDÉO] Interview : comment les cactus résistent-ils si bien à la sécheresse ?  Les plantes succulentes, particulièrement les cactus, peuvent survivre dans des climats extrêmes. Privés de pluie durant parfois plusieurs années, ces végétaux ont développé d’intéressants stratagèmes pour garder l’eau. Futura-Sciences a interviewé Jean-Marie Solichon, directeur du jardin exotique de Monaco, afin qu’il nous en parle. 

Certaines fleurs, comme les iris ou les géraniums, ont besoin d'être arrosées régulièrement pour ne pas dépérir. D'autres en revanche s'accommodent parfaitement de périodes de sécheresse prolongées. Ces 10 fleurs, en plus d'être décoratives, vous économiseront la corvée d’arrosage.

L’achillée

L'achillée est une plante vivace qui fleurit tout l'été entre juin et septembre. Il en existe une centaine d'espèces, qui s'accommodent toutes d'une exposition plein sud et d'un sol sec. Ses hautes tiges ornées de fleurs blanches ou roses produisent un bel effet dans un massif, seules ou mélangées à d'autres vivaces. En dehors des périodes de floraison, l'achillée sert aussi de couvre-sol efficace. Et une fois coupée, vous pourrez l'utiliser pour composer de magnifiques bouquets secs !

L’achillée (Achillea millefolium). © Terry Kearney Flickr

Le pavot de Californie

Le pavot de Californie (Eschscholtzia) produit une abondante floraison entre mai et août. Ce cousin du coquelicot arbore de magnifiques fleurs orange vif simples ou dédoublées qui seront du plus bel effet dans votre jardin. Il apprécie le soleil, s'adapte aux sols pauvres et calcaires ainsi qu'aux fortes chaleurs. Plantez-le mélangé à d'autres fleurs dans un massif ou en bordure de rocaille. Attention : le pavot de Californie se ressème tout seul et a tendance être envahissant !

Le pavot de Californie (Eschscholtzia). © Aleta Rodriguez, Flickr

Le délosperme

Originaire d'Afrique du Sud et de Madagascar, le délosperme ou pourpier vivace est une plante rampante qui aime la chaleur et les sols secs. Il en existe de différentes couleurs, allant du blanc au rose en passant par l'orange vif ou le jaune. Ses petites fleurs recouvrent rapidement une grande surface, et produisent un bel effet sur les murets ou en bordure de rocaille. Résistant à la chaleur comme au froid, le délosperme ne nécessite aucun entretien mais supporte mal les excès d'humidité.

Le délosperme (Delosperma). © ababhastopographer, Flickr

La rose trémière

Malgré son nom, la rose trémière (Althaea rosea) n'a rien à voir avec un rosier : elle appartient à la famille des Malvacées (mauves, hibiscus...). Elle arbore de magnifiques hampes florales hautes de 1,5 à 2,5 mètres, passant par toutes les teintes de rose. Elle fleurit de juin à septembre, et apprécie les sols bien drainés. Si la rose trémière supporte bien les sécheresses estivales passagères, elle est en revanche sensible au vent : on pourra par exemple la planter près d'un muret pour la mettre à l'abri.

La rose trémière (Alcea rosea). © Shihmei Barger, Flickr

Le gaura de Lindheimer

Originaire d'Amérique du Nord, le gaura de Lindheimer (Gaura lindheimeri) possède de profondes racines, ce qui lui permet de résister à des terrains très secs, même en plein soleil. Il fleurit sans discontinuer entre juin à octobre, avec de magnifiques fleurs étoilées blanches bordées de rose, surmontant une longue tige pouvant atteindre 1,5 mètre de haut. Le gaura de Lindheimer s'adapte aux sols pauvres, même rocailleux, et s'associe à merveille avec d'autres fleurs comme les asters, la verveine ou les Échinacées.

Le gaura de Lindheimer (Gaura lindheimeri). © Linda De Volder, Flickr

La sauge de Jérusalem

Cette grande plante vivace aux fleurs jaunes érigées en étages est originaire des montagnes de Turquie. La sauge de Jérusalem (Phlomis fruticosa) est à la fois résistante au froid, à la chaleur et à la sécheresse. Elle fleurit durant tout l'été et produit un beau feuillage persistant le reste de l'année. Plante à massifs, la sauge de Jérusalem se plaît aussi sur les terrains en friche et dans les sols sablonneux. Pollinisée par les insectes, elle attirera les papillons dans votre jardin.

La sauge de Jérusalem (Phlomis fruticosa). © Linda De Volder Flickr

La marguerite du Cap

Cette fausse marguerite aux grandes fleurs de coloris variés est aussi appelée souci pluvial (Osteospermum). Elle s'étale en grandes touffes pouvant atteindre 1,50 mètre de diamètre et produit un magnifique « effet bouquet », idéal pour les jardinières ou les massifs. La marguerite du Cap redoute le froid (elle ne résiste guère aux gelées) et a besoin de soleil pour s'épanouir mais en contrepartie supporte bien la sécheresse. Ses fleurs éphémères ne durent qu'une journée mais sont très vite remplacées.

La marguerite du cap (Osteospermum). © Lotus Johnson, Flickr

L’ail d’ornement

L’ail d’ornement fleurit entre avril et octobre selon les espèces en formant une inflorescence en boule pouvant atteindre 10 centimètres de diamètre. Ces sphères colorées perchées sur une tige de 15 centimètres à 1,20 mètre supportent très bien la sécheresse en dehors de la période de floraison. Si votre région connaît des étés très secs, préférez les variétés printanières. L'ail d'ornement apprécie le soleil mais pas le vent : gardez-le à l'abri des courants d'air.

L’ail d’ornement (allium). © Thomas Hassel, Flickr

La valériane des jardins

La valériane des jardins, ou valériane rouge (Centranthus ruber) est une plante vivace éphémère facile à cultiver. Cette superbe fleur rose s'épanouit de juin à octobre et pousse absolument partout, y compris sur les sols secs caillouteux ou sableux. Elle apprécie la chaleur et le soleil, et s'utilise en massifs, rocailles ou talus arides. La valériane se ressème toute seule et a même tendance à devenir envahissante. Très nectarifère, elle attirera aussi les papillons dans votre jardin.

La valériane des jardins (Centranthus ruber). © Ingeborg van Leeuwen, Flickr

Le gazania

Originaire d'Afrique du Sud, le gazania produit des grandes fleurs semblables à des marguerites colorées. Il fleurit sans interruption de mai jusqu'aux premières gelées. Originaire d'Afrique du Sud, le gazania s'épanouit sur un balcon très ensoleillé ou dans un talus exposé plein sud. Il réclame très peu d'arrosage et supporte les fortes chaleurs. Dans les régions au climat doux, c'est une plante vivace, mais sous nos latitudes, il se cultive plutôt comme une annuelle.

Le gazania (gazania). © manuel m. v, Flickr
Abonnez-vous à la lettre d'information La question de la semaine : notre réponse à une question que vous vous posez, forcément. Toutes nos lettres d’information

!

Merci pour votre inscription.
Heureux de vous compter parmi nos lecteurs !