L'éruption en cours du sommet du Kīlauea dans le cratère Halema'uma'u continue d'alimenter les fontaines de lave basses au centre du lac de lave (photo) et le long du mur ouest du cratère Halema'uma'u. Cette image au téléobjectif regarde vers l'est au centre du lac de lave. La zone sombre sous les fontaines est « l'île de lave » qui s'est formée en décembre 2020. © USGS M. Patrick
Planète

Une nouvelle éruption du lac de lave du volcan Kilauea en images

ActualitéClassé sous :Volcan , Eruption , hawaï

-

[EN VIDÉO] Haroun Tazieff, le volcanologue de toute une génération  Découvrez l'étonnant parcours d'Haroun Tazieff, pionnier de la volcanologie et de la tectonique des plaques, et immense vulgarisateur. Au cours de la seconde moitié du XXe siècle, ce scientifique populaire aura réussi à communiquer sa passion des volcans avec le grand public, suscitant bien des vocations de volcanologues... 

Le Kilauea est le plus jeune volcan de l'île d'Hawaï et il est souvent en activité. Il possède l'un des rares lacs de lave quasi permanents au monde, dans le cratère Halema'uma'u. Une nouvelle éruption y a commencé vers 15 h 20 Hawaii Standard Time (HST) le 29 septembre 2021, soit 3 h 20 heure de Paris. Les  volcanologues de l'Hawaiian Volcano Observatory (HVO) travaillant pour l'USGS ont déjà mis en ligne de somptueuses photos.

Ce 29 septembre 2021, on pouvait reprendre, à peu de chose près, les mêmes commentaires de l'article de Futura au sujet de la fin de soirée du dimanche 20 décembre à Hawaï, lorsque l'observatoire volcanologique de Hawaï (Hawaiian Volcano Observatory, ou HVO) situé en bordure de la caldeira du Kilauea, a détecté les débuts d'une éruption dans cette caldeira.

Cette éruption montre encore des fissures éruptives crachant de la lave particulièrement fluide et chaude (comme il se doit pour un point chaud dans le jargon des géologues depuis la révolution de la tectonique des plaques et les travaux de John Tuzo Wilson et Jason Morgan) dans le cratère Halemaʻumaʻu, mais aussi des fontaines de lave pouvant monter à 25 m de hauteur.

Les passionnés d'éruptions volcaniques savent que ce cratère contient un lac de lave qui se forme et se vide de façon récurrente et c'est d'ailleurs pour profiter de cette occasion de pouvoir étudier en quasi permanence les laves et les manifestations volcaniques associées que Thomas Jaggar, un des premiers volcanologues américains, a contribué à la création de l'HVO en 1912, et qu'il a dirigé jusqu'en 1940.

Plusieurs photos sont déjà disponible sur le site de l'Institut d'études géologiques des États-Unis (United States Geological Survey, USGS) et des vidéos commencent à apparaître.

Des images et des informations en septembre 2021 de l'éruption du cratère Halema'uma'u. Pour obtenir une traduction en français assez fidèle, cliquez sur le rectangle blanc en bas à droite. Les sous-titres en anglais devraient alors apparaître. Cliquez ensuite sur l'écrou à droite du rectangle, puis sur « Sous-titres » et enfin sur « Traduire automatiquement ». Choisissez « Français ». © Big Island Video News

Un géologue de l'USGS Hawaiian Volcano Observatory enregistre une vidéo de l'éruption qui a commencé dans le cratère Halema'uma'u, au sommet du Kīlauea. Les scientifiques continuent de surveiller l'éruption et les dangers dans une zone du parc national des volcans d'Hawai'i qui reste fermée au public pour des raisons de sécurité. © Photo de l'USGS prise depuis la rive sud de Halema'uma'u par D. Downs
Une image au téléobjectif des fissures qui se sont ouvertes sur la paroi ouest du cratère Halema'uma'u lors de l'éruption en cours qui a commencé. La lave des multiples fissures continue d'élever lentement le niveau du nouveau lac de lave actif au sommet du Kīlauea. © USGS M. Patrick
Une image au téléobjectif de l'une des fontaines de lave près du centre du lac de lave Halema'uma'u en pleine croissance. © USGS M. Patrick
Pour en savoir plus

 

Vers 8 heures, temps local (HST) ce 23 décembre 2020 à Hawaï, les équipes de terrain du HVO ont noté que la surface du lac de lave du sommet du Kīlauea se trouve maintenant à 464 mètres sous le site d'observation du bord du cratère, indiquant que le lac a rempli un volume de 156 m de haut depuis le fond du cratère Halema'uma'u. La profondeur actuelle est plus du triple de la profondeur du lac d'eau qui était dans le cratère jusqu'au soir du 20 décembre 2020 quand il a été vaporisé. Des fontaines de lave se poursuivaient à deux endroits le 23 décembre quand cette photo a été prise vers 5 h 30 HST. © Photo de l'USGS par H. Dietterich.

Le lac de lave de l'éruption du volcan Kilauea en images

Article de Laurent sacco publié le 04/01/2021

Le Kilauea est le plus jeune volcan de l'île d'Hawaï et il est souvent en activité. Il possède l'un des rares lacs de lave quasi-permanents au monde, dans le cratère Halema'uma'u, et celui-ci se remplit de nouveau avec une éruption qui a débuté le 20 décembre et qui se poursuit à ce jour avec un nouveau lac de lave dont la profondeur atteint les 190 mètres.

La déesse tutélaire d'Hawaï, Pélé, manifeste ses humeurs sous la forme de l’activité volcanique de cet archipel dont la science nous explique qu'il est en réalité le produit d'un « point chaud », comme l'appellent les volcanologues du paradigme de la tectonique des plaques. Il y a deux ans, Pélé était visiblement très en colère mais elle semble s'être calmée bien qu'une éruption soit toujours en cours au fond du cratère Halema'uma'u, comme l'avait déjà expliqué Futura dans les précédents articles ci-dessous.

Le lac de lave quasi-permanent, cousin de celui découvert dans la dépression de l’Afar il y a presque 50 ans par Haroun Tazieff, s'est donc reformé. Malheureusement, Maurice et Katia Krafft n'ont pas eu le temps de prendre leur retraite non loin de lui comme ils le projetaient il y a déjà plus de 30 ans avant leur mort tragique sur le volcan japonais Unzen.

Les dernières images en 2020  de l'éruption du cratère Halema'uma'u. Pour obtenir une traduction en français assez fidèle, cliquez sur le rectangle blanc en bas à droite. Les sous-titres en anglais devraient alors apparaître. Cliquez ensuite sur l'écrou à droite du rectangle, puis sur « Sous-titres » et enfin sur « Traduire automatiquement ». Choisissez « Français ». © Big Island Video News

4.400 tonnes de dioxyde de soufre par jour

Toujours est-il que le lac de lave du Kīlauea semble avoir atteint un plateau dans sa croissance et ne plus beaucoup évoluer, ayant atteint une profondeur d'environ 190 mètres selon les mesures des volcanologues de l'Hawaiian Volcano Observatory (HVO) qui font régulièrement le point sur ce qui se passe sur les flancs du Kīlauea. Les dimensions du lac sont de 800 x 530 m pour une superficie totale de 33 hectares. Le bord de la caldeira de Kīlauea entourant le cratère Halema'uma'u est interdit au public depuis 2007, qui peut encore moins s'approcher du lac de lave, notamment parce que les émissions de dioxyde de soufre (SO2) sont encore élevées, de l'ordre de 4.400 tonnes par jour en moyenne et comprises en général entre 3.000 à 6.500 t/j depuis le dimanche 27 décembre. 

Au cours de la semaine dernière, le lac de lave de Halema'uma'u a développé une digue autour de son périmètre qui permet au lac d'être légèrement perché au-dessus de sa base, comme une mesa. Ces genres de digues se développent à partir de petits débordements répétés et du rafting, et de l'empilement des morceaux de croûte solidifiée en surface qui fusionnent pour former une barrière qui retient un lac fluide. C'est ce que l'on appelle un lac de lave « perché », et cette géométrie est commune pour les lacs de lave au sommet du Kīlauea et dans les zones de rift. Cette photo date du 1er janvier 2021. © USGS M. Patrick

S'ajoute à ce problème qu'au fur et à mesure que le SO2 est libéré, il réagit avec les composants de l'atmosphère, entre autres en donnant finalement de fines particules. Celles-ci diffusent la lumière du Soleil et provoquent la brume visible connue sous le nom de Vog (smog volcanique). Le Vog crée potentiellement des risques sanitaires et aériens pour les résidents, endommageant les cultures agricoles, comme l'expliquent les communiqués de l'HVO.

Les scientifiques du HVO continuent de surveiller l'éruption dans le cratère Halema'uma'u au sommet du volcan Kīlauea. Le matin du 2 janvier 2021, à environ 7 h 10 HST, la profondeur du lac de lave avait été mesurée à environ 189 mètres sur cette photo. La surface du lac est refroidie au point de former plusieurs îles, dont une principale, flottant sur la lave. © USGS, K. Mulliken

Une île de lave de trois hectares

Des évents volcaniques plus ou moins actifs sont encore présents et de petites îles de lave solidifiée accompagnent maintenant l'île principale qui mesurait environ 250 m de longueur, 135 m de largeur et environ 3 ha de superficie selon la carte thermique du 30 décembre 2020. Les mesures télémétriques avec faisceaux laser au 1er janvier ont montré que la surface de l'île était à environ six mètres au-dessus de celle du lac.

Ce graphique montre l'évolution de la profondeur estimée du lac de lave du cratère Halema'uma'u au sommet du volcan Kīlauea depuis le début de l'éruption le 20 décembre 2020. Les estimations sont mises à jour par des géologues faisant des observations sur le terrain qui utilisent un télémètre laser pour mesurer la distance verticale entre des points d'altitude connus et la surface du lac de lave. Plusieurs mesures sont prises et la solution moyenne est tracée. Des variations de la profondeur peuvent survenir en raison de l'alternance des équipes de terrain, de la surface inégale du lac de lave ou des retours de télémètres laser sur le gaz plutôt que sur la surface du lac. © HVO, DP

De petites explosions volcaniques sont aussi à craindre et les fameux cheveux de Pelé et d'autres fragments de verre volcanique léger issus des fontaines de lave dans le Halema'uma'u et qui tombent sous les évents, saupoudrant le sol à quelques centaines de mètres sont aussi à prendre en compte car des vents violents peuvent entraîner les particules plus légères sur de plus grandes distances. Or, ces particules volcaniques peuvent provoquer une irritation de la peau et des yeux semblable à celle des cendres volcaniques.

Il est difficile de prévoir la suite de l'éruption mais ce que l'on sait c'est que les inclinomètres du volcan ont enregistré une faible inclinaison déflationniste au cours des derniers jours, ce qui laisse penser que l'arrivée du magma diminue, et fait dégonfler le Kīlauea. La sismicité est quant à elle restée élevée mais stable. Aucune de ces mesures géophysiques n'indique pour le moment des transferts de magma vers d'autres régions d'Hawaï.

Des cartes, des photographies en infrarouge et des images de vidéos sur l'éruption du cratère Halemaʻumaʻu sur les flancs du Kīlauea à Hawaï. © Volkan Yuksel


La nouvelle éruption du volcan Kilauea, à Hawaï, en images

Article de Laurent Sacco publié le 25/12/2020

Ce vendredi 25 décembre 2020 l'activité volcanique se poursuit tranquillement au fond du cratère Halemaʻumaʻu sur les flancs du Kīlauea à Hawaï. Ces derniers jours plusieurs vidéos ont montré l'évolution de cette activité qui conduit le fameux lac de lave à se remplir à nouveau. Aujourd'hui, l'observatoire volcanologique d'Hawaï (en anglais Hawaiian Volcano Observatory, abrégé en HVO) indique que sa profondeur est de 176 m et qu'un volume de 21 millions de mètres cubes de lave l'occupe.

Pour obtenir une traduction en français assez fidèle, cliquez sur le rectangle blanc en bas à droite. Les sous-titres en anglais devraient alors apparaître. Cliquez ensuite sur l'écrou à droite du rectangle, puis sur « Sous-titres » et enfin sur « Traduire automatiquement ». Choisissez « Français ». © Big Island Video News

Les volcanologues signalent aussi qu'en surface de ce lac une île de roche s'est solidifiée et qu'elle dérive lentement. Sa surface est variable, avec un diamètre de l'ordre de 200 m. Le 23 décembre elle mesurait environ 260 m de longueur et 115 m de largeur. Des émissions élevées de dioxyde de soufre (SO2) se sont poursuivies selon un bulletin de l'HVO. La sismicité est restée élevée mais stable, avec quelques tremblements de terre mineurs et des fluctuations de tremor liés à la vigueur des fontaines de lave. Des cheveux de Pelé et d'autres fragments de verre volcanique léger issus des fontaines de lave dans le Halema'uma'u saupoudrent le sol à quelques centaines de mètres de ces fontaines.
 


L'information s'est rapidement répandue sur Twitter et Facebook parmi les passionnés d'éruptions volcaniques. En fin de soirée du dimanche 20 décembre à Hawaï, plus précisément vers 21 h 30, heure locale, l'observatoire volcanologique de Hawaï (en anglais Hawaiian Volcano Observatory, abrégé en HVO) situé en bordure de la caldeira du Kilauea, a détecté les débuts d'une éruption dans cette caldeira.

Il est tout aussi rapidement devenu clair que l'éruption était due à deux fissures éruptives crachant de la lave particulièrement fluide et chaude (comme il se doit pour un Point chaud dans le jargon des géologues depuis la révolution de la tectonique des plaques et les travaux de John Tuzo Wilson et Jason Morgan) dans le cratère Halemaʻumaʻu.

Des images de l'éruption dans le cratère Halemaʻumaʻu en ce mois de décembre 2020. Pour obtenir une traduction en français assez fidèle, cliquez sur le rectangle blanc en bas à droite. Les sous-titres en anglais devraient alors apparaître. Cliquez ensuite sur l'écrou à droite du rectangle, puis sur « Sous-titres » et enfin sur « Traduire automatiquement ». Choisissez « Français ». © Big Island Video News

Les mêmes passionnés d'éruptions volcaniques savent que ce cratère contient un lac de lave qui se forme et se vide de façon récurrente et c'est d'ailleurs pour profiter de cette occasion d'étudier quasi en permanence les laves et les manifestations volcaniques associées que Thomas Jaggar, un des premiers volcanologues américains, a contribué à la création de l'HVO en 1912, qu'il a dirigé jusqu'en 1940.

Des fontaines de lave de 25 mètres de haut

Plusieurs vidéos ont évidemment circulé et le site de l'Institut d'études géologiques des États-Unis (en anglais United States Geological Survey, USGS) lui-même n'est pas avare en photos, tout en faisant état d'informations sur l'activité éruptive de Halemaʻumaʻu dans laquelle le lac de lave avait disparu depuis les fameuses éruptions de 2018.

Ainsi, pour le moment, aucune explosion n'est signalée pas plus qu'une autre éruption en dehors de la caldeira. Par contre, des émissions de dioxyde de soufre SO2 délétères sont bien présentes avec des cendres qui sont emportées par les alizés en direction du sud-ouest.

On sait par contre que des fontaines de lave pouvant s'élever jusqu'à 25 mètres de haut se sont produites et que le niveau du lac de lave qui est en train de se reformer monte de quelques mètres par heure.

Des images du lac de lave de l'Halema'uma'u avant sa vidange il y a quelques années. Ce phénomène est récurrent. © USGS

De nouveau, comme au printemps 2018, ceux qui ont connu l’époque des documentaires de Maurice et Katia Krafft, ainsi que ceux d'Haroun Tazieff, ne peuvent certainement pas s'empêcher de penser à eux. S'ils étaient encore là parmi nous, ils réaliseraient certainement des prises de vue à 360° permettant d'obtenir de nouveaux documentaires en réalité virtuelle.

Ils en auraient de multiples occasions car le Kilauea est le plus jeune volcan de l'île d'Hawaï. Il a moins de 600.000 ans et reste en éruption à peu près permanente depuis 1983. Sa bouche éruptive principale, souvent en pleine activité, est le Puʻu ʻŌʻō, une expression hawaïenne pouvant signifier « colline de l'oiseau ».

Une présentation du lac de lave de l'Halema'uma'u, l'un des rares grands lacs de lave quasi-permanent connu sur Terre. C'est aussi un laboratoire de choix pour la volcanologie. Pour obtenir une traduction en français assez fidèle, cliquez sur le rectangle blanc en bas à droite. Les sous-titres en anglais devraient alors apparaître. Cliquez ensuite sur l'écrou à droite du rectangle, puis sur « Sous-titres » et enfin sur « Traduire automatiquement ». Choisissez « Français ». La HD en 1.080 px est disponible. © USGS

---

Découvrez Fil de Science ! Chaque vendredi, dès 18h30, suivez le résumé des actualités scientifiques de la semaine, décryptées pour vous par les journalistes de Futura.

---

Abonnez-vous à la lettre d'information La quotidienne : nos dernières actualités du jour. Toutes nos lettres d’information

!

Merci pour votre inscription.
Heureux de vous compter parmi nos lecteurs !