Planète

Humberto, premier ouragan de l'année se renforce

ActualitéClassé sous :météorologie , atlantique , ouragan

Humberto est le premier ouragan de la saison cyclonique en Atlantique. Le weekend dernier il s'affaiblissait, mais il devrait se renforcer ces prochains jours. Comme Gabrielle, il y a deux semaines, il errait dans l'océan tout en perdant ses forces, tel un zombie, avant de trouver une nouvelle source d'énergie et de recouvrer sa puissance.

L'image du satellite Goes date du 16 septembre 2013. On peut y voir la tempête tropicale Humberto qui vient de se renforcer dans l'est de l'Atlantique. © Nasa Goes Project

La saison cyclonique en Atlantique est déjà bien entamée, mais seuls deux cyclones se sont déclarés. Elle démarre au début du mois de juin, mais cette année, il aura fallu attendre l'arrivée d'Humberto qui s'est formé le 10 septembre 2013, au large du Cap-Vert, pour déclarer la saison réellement ouverte. Si aujourd'hui c'est plutôt la tempête Ingrid qui fait l'actualité, Humberto n'est toujours pas mort. Au contraire même, c'est la deuxième tempête tropicale à jouer à changer d'aspect.

Humberto se comporte actuellement exactement comme Gabrielle. Cette tempête tropicale avait touché Puerto Rico et la République Dominicaine la première semaine de septembre, puis s'était dirigée vers les Bermudes où elle s'était finalement renforcée. Il semble qu'Humberto agisse de la même façon : il avait évolué en simple centre dépressionnaire, du type des tempêtes automnales que l'on connaît, mais est subitement redevenu tempête tropicale à 1.930 km au sud-ouest des Açores. Il se déplace actuellement vers le nord-ouest à 13 km/h.

Le Global Hawk 872 surveille les ouragans en Atlantique jusqu'à la fin du mois de septembre. © Wallops Flight Facility, Nasa

D'après le National Hurricane Center, Humberto devrait se renforcer progressivement dans les jours à venir. Il était en train de faiblir le 15 septembre, à sa rencontre avec une zone de l'océan où il y avait un fort cisaillement du vent. Or, ce cisaillement s'est affaibli, ce qui a renforcé Humberto, redevenu tempête tropicale le 16 septembre 2013.

Les drones de la Nasa surveillent les ouragans

Toutes les informations sont issues des données qu'a rapportées le drone Global Hawk 872 de la Nasa. Ce type d'appareil avait déjà servi pour suivre le renforcement de la tempête Gabrielle. Le drone est particulièrement adapté à l'étude des ouragans, il peut voler durant 28 h, et survoler les ouragans jusqu'à 18,3 km. Il déploie des catasondes, type particulier de radiosonde, capables de recueillir des données atmosphériques durant leur chute. Il mesure la pression atmosphérique, la température ambiante, l'humidité et la force du vent.

Actuellement, la Nasa emploie ces drones afin d'étudier les processus précurseurs de la formation des ouragans. Ils permettent d'analyser, par exemple, le rôle des aérosols issus du Sahara sur l'intensification des tempêtes tropicales. Cette mission, la HS3, a démarré le 20 août et se terminera le 23 septembre 2013. Les scientifiques ont joué de malchance avec le calendrier, la saison cyclonique ayant tant tardé à commencer...

Abonnez-vous à la lettre d'information La quotidienne : nos dernières actualités du jour.

!

Merci pour votre inscription.
Heureux de vous compter parmi nos lecteurs !

Cela vous intéressera aussi