Planète

En image : les ravages de l'ouragan Sandy

ActualitéClassé sous :climatologie , météorologie , océanographie

Les prévisionnistes ne s'étaient pas trompés, l'ouragan Sandy restera dans l'histoire. En un jour de passage sur la côte est des États-Unis, il aura fait plus de dommages que prévu. Le bilan, encore provisoire, est lourd, tant sur le plan humain que matériel.  Quels sont les dégâts ? Réponse en image...

Les prévisions à cinq jours (de mardi 31 octobre 2012 à vendredi 2 novembre 2012) de l'évolution de l'ouragan Sandy se veulent rassurantes. Sandy n'est dorénavant plus un ouragan, mais une tempête tropicale (Tropical storm) qui devrait s'affaiblir et ne devenir qu'une dépression dans le nord de l'Atlantique. La légende de gauche indique par couleurs les évolutions possibles d'un ouragan, de la dépression tropicale (tropical storm) à la tempête de catégorie 5, soit de 60 km/h (39 miles per hour, mph) à 250 km/h et plus (156 mph). © Weather underground, cc

L'ouragan Sandy a frappé la côte est américaine en premier lieu au niveau du Maryland, cette nuit. Classé en catégorie 1 à son arrivée, l'ouragan a apporté des rafales avoisinant les 150 km/h. Ce mardi 30 octobre, toutes les activités à New York et globalement sur la côte est sont suspendues. Pas de Wall Street, pas de métros et encore moins de commerces ouverts. Alors que l'ouragan poursuit sa route, l'heure est déjà à l'état des lieux. Pour l'instant on dénombre 15 victimes aux États-Unis, des millions de foyers sans électricité et d'incommensurables dommages matériels. 

 

L'ouragan Sandy s'est développé au large du Nicaragua et a frappé la Jamaïque, Cuba, les Bahamas et s'abat actuellement sur la côte est des États-Unis. Cliquez sur l'image pour voir l'animation de la trajectoire de l'ouragan jusqu'à cette nuit. © Weather Underground

Ouragan Sandy : houle historique et phénomène de surcote record

En début de soirée, le littoral a été le premier à subir l'effet des rafales. La houle cyclonique s'est vue sur tout le littoral où des vagues de 5 à 7 m ont déferlé. Ce matin à l'aube, le phénomène de surcote (hausse locale du niveau de la mer) a été qualifié de record. Période de grande marée n'aidant pas, ce matin, à marée haute, le niveau de la mer s'est élevé jusqu'à 4 m par rapport à son niveau moyen, à New York. L'océan s'est déchaîné, et ce fut lourd de conséquences : tous les quartiers bas de Manhattan sont sous les eaux, sept tunnels de métro sont inondés.

La plage de Nantaket, à Hull dans le Massachusetts, est l'une des premières à avoir été frappée par l'ouragan Sandy. Une houle cyclonique de 7 m a été enregistrée, et le phénomène de surcote a induit une augmentation du niveau de la mer de 4 m. © Jeffculter, Flickr cc

Des précipitations diluviennes se sont abattues sur toute la côte. On enregistre actuellement 165 mm d'eau à Baltimore et 140 mm à Washington. Ce n'est qu'un bilan provisoire, les précipitations persisteront jusqu'à demain soir mais les trombes d'eau n'ont pas arrangé l'état d'inondation des villes. 

La ville de New York a été plus touchée par l'ouragan Sandy que ce qu'avaient prévu les autorités. Le phénomène de surcote était maximal (de 4 m) et l'intégralité de Manhattan est inondé. © @Linomartone, Twitter

Vingt millions de personnes privées d’électricité à New York

Les vents violents, conséquence de l'ouragan Sandy, ont provoqué d'importants dommages matériels : branches, arbres et poteaux électriques ont été arrachés. Le bilan ? Plus de 20 millions de New-Yorkais sont privés d'électricité. Actuellement, on dénombre 15 décès, essentiellement causés par ces vents. Le vent va néanmoins rapidement faiblir, à cette heure, Sandy n'est plus un ouragan, mais une tempête tropicale et va bientôt être rétrogradée en dépression tropicale. 

Près de 20 millions de New-Yorkais sont actuellement privés d'électricité. C'est la partie sud du quartier de Manhattan qui, sous les inondations, a été la plus touchée. © idé

Ces rafales ont de plus favorisé la propagation d'un gigantesque feu dans le quartier du Queens. Encore actif à cette heure-ci, ce feu fait intervenir 200 pompiers et 50 maisons ont déjà été détruites. Il a démarré ce mardi matin à Breezy Point et reste encore hors de contrôle : les pompiers ont à lutter contre un vent qui souffle encore à 50 km/h.

Le feu qui s'est déclaré dans le Queens, n'est toujours pas maîtrisé, les vents ayant encore une vitesse de 50 km/h empêchant les quelque 200 pompiers d'agir. © @oh_collegues, Twitter

Sandy risque de provoquer une nouvelle surcote

La prochaine marée haute, ce soir, devrait à nouveau submerger les côtes. Bien que les vents se soient affaiblis, le phénomène des grandes marées domine. Les États-Unis sont toujours en alerte maximale. Dans le New Jersey, une digue a lâché, menaçant le village de Moonachie. Une centrale nucléaire, située à 130 km de New York, a été arrêtée et est étroitement surveillée. Une montée des eaux pourrait endommager les pompes à eau du réacteur qui refroidissent le combustible

Sandy est classée comme tempête tropicale à présent. Elle s'affaiblira en continuant sa trajectoire vers le sud du Canada. © idé

À présent tempête tropicale, Sandy s'affaiblit progressivement et devrait, d'après les prévisions, remonter au sud du Canada pour ensuite dévier sa trajectoire vers l'océan  Atlantique. Si elle redevient réellement une dépression, elle poursuivra sa route vers l'Atlantique nord. Il est probable qu'elle se transforme ensuite en simple dépression automnale qui apportera vents et pluies modérés jusque sur le continent européen.

Cela vous intéressera aussi