Le changement climatique, la pollution de l'air de l'air et la disparition de la biodiversité sont les grands enjeux qui doivent être traités en priorité par l'humanité. © sdecoret, Adobe Stock
Planète

La triple crise planétaire que l’humanité doit traiter en priorité

ActualitéClassé sous :Biodiversité , Pollution , Réchauffement climatique

L'ONU tente de mobiliser les gouvernements et citoyens du monde sur la triple menace qui pèse actuellement sur la Planète : le changement climatique, la pollution de l'air et la disparition de la biodiversité.

Cela vous intéressera aussi

[EN VIDÉO] Quelle est la part des transports dans la pollution ?  Le transport est le deuxième contributeur de gaz à effet de serre, avec 24,6% des émissions. 

La Triple Crise Planétaire dont parle les Nations Unies fait référence aux trois problèmes majeurs auxquels l'humanité entière est actuellement confrontée.

Le réchauffement climatique, priorité absolue selon l'ONU

Le changement climatique est le problème mondial le plus important selon l'ONU : la hausse des températures, avec les conséquences qui en découlent, sont une menace sur l'écosystème global qui permet à la Planète de fonctionner normalement. Les activités humaines sont le principal facteur responsable du réchauffement climatique, un constat sur lequel s'accordent 97 % des scientifiques selon l'université Yale aux États-Unis. L'utilisation de l'énergie, l'industrie, les transports, le secteur du bâtiment, et l'agriculture sont les principales activités humaines qui conduisent aux émissions de gaz à effet de serre. Loin d'être un problème uniquement pour le futur, les conséquences du réchauffement climatique sont déjà visibles partout dans le monde : le manque d'eau, la fréquence et l'intensité des sécheresses, les feux de forêts, la hausse du niveau de la mer, la fonte des glaces et le déclin de la biodiversité. L'ONU estime à 21,5 millions le nombre de réfugiés qui migrent chaque année en raison de la crise climatique. Un rapport de la compagnie d'assurances Swiss Re en 2021 évalue à 23 milliards de dollars le coût des conséquences du changement climatique d'ici 2050. Plus encore, Swiss Re estime que des pays comme les États-Unis, le Canada et la France perdront entre 6 et 10 % de leur potentiel économique d'ici 30 ans.

La fréquence et l'intensité des sécheresses est l'une des conséquences déjà visibles du réchauffement climatique. © Rodhan, Adobe Stock

La pollution de l'air est la première cause de mortalité précoce dans le monde

4,2 millions de décès par an sont causés, en partie ou totalement, par la pollution de l'air extérieur. 3,8 millions de décès par an sont liés à la pollution issue des équipements de cuisson sales ou endommagés. Avec un total de 7 millions de morts par an, la pollution de l'air est la première cause de maladie et de décès précoce dans le monde. Neuf personnes sur dix dans le monde respirent un air dont le niveau de pollution dépasse les seuils limites fixés par l'Organisation ondiale de la Santé. Si quasiment tout le monde a bien connaissance de l'existence de la pollution causée par le trafic routier, les industries, les feux de forêt ou encore les éruptions volcaniques, peu connaissent la menace liée à la pollution intérieure liée en grande partie à la cuisson et aux mauvais combustibles utilisés.

Les transports sont l'une des premières causes de la pollution extérieure, mais beaucoup oublient que la pollution intérieure cause également des millions de décès. © bibiphoto, Adobe Stock

La disparition de la biodiversité met en en péril la vie sur Terre

La biodiversité désigne l'ensemble des êtres vivants de la planète, comme les animaux, les plantes, les champignons, que ce soit sur terre ou en mer. Les raisons de la disparition massive de la biodiversité sont multiples et variées, comme la surpêche dans les océans, et la désertification liée à la hausse des températures et à la sécheresse. La biodiversité est la base de toute vie sur Terre puisque chaque espèce est liée à d'autres formes de vie dans son écosystème. Notre accès à la nourriture, à l'eau, à la santé, dépend entièrement de la richesse et de la bonne santé des autres formes de vie sur Terre. Le secrétaire général des Nations Unies, António Guterres, a qualifié de « suicide » la guerre menée par les Hommes à la nature.

La surpêche est une menace pour le fonctionnement de tout l'écosystème marin. © Can, Adobe Stock

Le changement climatique, la pollution de l'air de l'air et la disparition de la biodiversité sont les grands enjeux qui doivent être traités en priorité par les gouvernements et les citoyens pour assurer un futur viable à l'espèce humaine sur la Planète.

Abonnez-vous à la lettre d'information La quotidienne : nos dernières actualités du jour. Toutes nos lettres d’information

!

Merci pour votre inscription.
Heureux de vous compter parmi nos lecteurs !