Le poêle à granulés à ventouse, une solution économique et performante. © Irina, Adobe Stock
Maison

Comment installer un poêle à granulés à ventouse ?

Question/RéponseClassé sous :chauffage , poêle de chauffage , poêle à pellets
 

Comment installer un poêle à granulés avec sortie ventouse ? Du fait de son fort rendement, de son faible impact sur l'environnement et de son coût d'installation réduit, le poêle à granulés à ventouse a depuis plusieurs années le vent en poupe. Toutefois, sa pose reste une opération complexe qui nécessite une extrême rigueur.

Cela vous intéressera aussi

[EN VIDÉO] Première en France : un chauffage urbain utilise de la chaleur stockée  À Brest, l’université est chauffée par une réserve d’eau… mais seulement en fin de weekend. Cette installation de stockage thermique, unique en France, permet de lisser la fourniture d’énergie à l’échelle d’un quartier. 

Il existe trois manières de poser un poêle à granulés avec sortie ventouse. Mais avant de procéder à l'installation, il convient de respecter plusieurs consignes de sécurité : déterminer l'emplacement du poêle en respectant les distances de sécurité des matériaux combustibles et par rapport aux conduits de fumées, ainsi que de l'alimentation d'air de l'appareil. 

Les étapes préalables à la pose du poêle à granulés « ventouse »

Afin de garantir une installation sécuritaire du poêle à granulés avec sortie ventouse, il est nécessaire de déterminer plusieurs paramètres avant d'effectuer la pose de l'appareil.

L'emplacement

Le poêle doit être posé sur un support solide (les appareils les plus légers pèsent 70 kg et les plus lourds 250 kg), se trouver dans une pièce présentant un volume de 20 à 30 m3 minimum, et dans un endroit permettant un bon refroidissement du poêle - autrement dit, il faut éviter de le placer dans une niche, sous une poutre, etc. En outre, l'appareil doit être positionné à une certaine distance des matériaux combustibles : 150 centimètres par rapport à l'avant du poêle, 30 centimètres à l'arrière et 30 centimètres également sur les côtés. Si le sol est combustible (parquet, stratifié...), il est nécessaire de poser une plaque en acier de deux millimètres entre le poêle et le sol. Le conduit de fumée doit également se situer à une distance minimum de huit centimètres d'un mur combustible.

L'arrivée d’air

Elle peut être indirecte ou directe. Dans le premier cas, il s'agit de créer une ouverture de 50 cm2 minimum (soit un trou d'un diamètre de 80 mm) avec une pièce adjacente (autre qu'une chambre), si possible juste derrière le poêle, l'orifice devant être protégé par une grille. La solution de l'arrivée d'air directe est toutefois nettement préférable ; elle consiste à relier directement l'appareil à l'air extérieur à l'aide d'un tuyau flexible dont le diamètre peut varier de 50 à 80 millimètres, la longueur doit être courte (entre trois et cinq mètres).   

L'installation d'un poêle à granulés implique de la rigueur. © HildaWeges, Adobe Stock

L’installation du poêle à granulés à ventouse

On peut installer un poêle à granulés à ventouse de trois manières.

  • La pose standard d'un poêle à granulés à ventouse, dite en zone 1, est la plus souple de toutes : elle consiste à laisser le conduit de cheminée dépasser le faîtage de 40 centimètres. À noter qu'il s'agit de la seule méthode de pose autorisée pour les poêles à bois et à granulés.
  • L'installation avec sortie en ventouse verticale, appelée zone 2 : dans ce cas de figure, la pose se fait sans dépasser le faîtage, autrement dit le tubage sort au niveau de la toiture. C'est l'installation privilégiée dans le neuf car elle évite de percer dans la coque étanche de la maison, l'arrivée d'air se faisant par un conduit concentrique.
Une installation impose le respect des règles de sécurité. © sebastien, Adobe Stock
  • La troisième solution : la pose avec ventouse en façade, ou ventouse horizontale (zone 3). Utilisée pour limiter les fumées et les coûts liés aux travaux, l’installation d'un poêle à granulés en zone 3 consiste à faire sortir le tubage en façade. Cette méthode facilite nettement la pose de l'appareil en l'absence de conduit préexistant. En revanche, elle est interdite dans le neuf et, pour des raisons évidentes de sécurité, elle n'est autorisée dans les logements anciens qu'avec des poêles étanches. En outre, ce type d'installation est à proscrire si la façade est exposée à des vents dominants, ces derniers risquant de soumettre le conduit à une forte pression.


 

Abonnez-vous à la lettre d'information La question de la semaine : notre réponse à une question que vous vous posez, forcément. Toutes nos lettres d’information

!

Merci pour votre inscription.
Heureux de vous compter parmi nos lecteurs !