Un conduit de cheminée doit le plus souvent être tubé. L'installation d'un chapeau de cheminée est obligatoire. © ronstik, Fotolia

Maison

Comment faire un tubage de cheminée ?

Question/RéponseClassé sous :Bricolage , chauffage au bois , Normes du conduit de cheminée

Le conduit d'évacuation de fumée d'une cheminée doit répondre aux exigences de la norme NF DTU 24.1. Vérifiez sa résistance, son étanchéité et son efficacité pour éviter les risques liés au système de chauffage. Par ailleurs, optimisez les performances d'un conduit défaillant en installant un tubage. Les conseils pour réussir cette opération.

Les tubes flexibles et rigides sont conçus en Inox. La forme flexible dispose d'une double paroi, dont une paroi intérieure lisse pour raccorder un poêle à bois ou un insert de cheminée. Le choix entre ces deux types dépend du conduit existant.

Choisir entre tube rigide et flexible

Préférez la forme flexible s'il est composé de coudes ou de dévoiements. Choisissez entre les deux options si le conduit est droit. Ces tubes sont disponibles en plusieurs diamètres intérieurs, soit 80 à 300 millimètres pour les modèles flexibles et 80 à 250 millimètres pour les tubes rigides. Vérifiez les conseils du fabricant de l'appareil à raccorder avant de choisir le diamètre. Les deux tubages diffèrent également par leur classe de température. Un T 450 (450 °C) convient par exemple à un raccordement d'appareil de chauffage combustible solide, liquide et gazeux.

Assurer la stabilité de la cheminée

Avant de procéder à la pose du tube, il est impératif de vérifier l'état du conduit existant puis d'effectuer préalablement les travaux nécessaires. L'opération ne peut pas être menée sur une cheminée en mauvais état. Des travaux de maçonnerie s'avèrent donc indispensables pour la rénover et la stabiliser. L'installation d'un chapeau de cheminée est obligatoire. En outre, sondez le conduit sur toute sa longueur pour confirmer l'absence d'obstacle (nids d'oiseaux, débris, etc.). Vérifiez qu'il est assez large pour accueillir le tubage. De fait, effectuez préalablement des travaux de ramonage. En cas de traces de condensation, laissez sécher le conduit jusqu'à ce qu'elles disparaissent. 

Monter les éléments du tubage

Une distance réglementaire de sécurité définie par la norme NF DTU 24.1 est à respecter lorsque le tubage atteint la traversée du plafond et rejoint le conduit du raccordement. Cet espacement caractérise l'intervalle fixé entre la paroi extérieur d'un conduit et les matériaux combustibles. Une ventilation de l'espace annulaire permet au tube de se dilater sans endommager le conduit. Prévoyez un orifice de 5 cm2 en hauteur et de 20 cm2 en partie basse. Respectez le sens de montage (le mâle en bas et la femelle en haut) et la flèche indiquant le sens d'évacuation prévus sur chaque tube au moment de les poser.

Un tube rigide est à introduire vers le bas :

  • enlevez le chapeau du conduit de cheminée ;
  • emboîtez les pièces du tube en remontant, du bas vers le haut, jusqu'à la hauteur totale ;
  • fixez les pièces avec un collier d'étanchéité et des clips de verrouillage.

Un tube flexible est introduit par le haut :

  • calculez la longueur nécessaire et ajoutez une marge en cas de dévoiement ;
  • enlevez le chapeau du conduit ;
  • fixer les pièces avec les colliers fournis ;
  • posez le chapeau du conduit.
Abonnez-vous à la lettre d'information La question de la semaine : notre réponse à une question que vous vous posez, forcément.

!

Merci pour votre inscription.
Heureux de vous compter parmi nos lecteurs !

Cela vous intéressera aussi