On trouve aujourd’hui sur le marché des kits panneaux solaires à installer soi-même. Mais il faut parfois avoir certaines compétences en électricité et en bricolage pour les poser en toute sécurité. © mmphoto, Adobe Stock
Maison

Installer soi-même son kit panneau solaire : ce qu’il faut savoir

Question/RéponseClassé sous :maison autonome , kit panneau solaire , électricité solaire photovoltaïque
 

Lorsque l'on pense énergie solaire photovoltaïque, on pense souvent à des panneaux installés sur une toiture par un professionnel. Mais il existe aujourd'hui aussi des kits panneaux solaires que l'on peut installer soi-même. Avant de se lancer, il est bon de savoir exactement de quoi il retourne.

Cela vous intéressera aussi

[EN VIDÉO] Qu'est-ce que l'énergie photovoltaïque ?  L’énergie photovoltaïque, tout le monde en parle et certains d’entre nous en profitent peut-être même. Mais savons-nous pour autant vraiment ce qui se joue au cœur d’une cellule solaire ? Marion Perrin, docteur en électrochimie, nous présente, en vidéo, le principe physique qui se cache derrière cette énergie renouvelable. 

On trouve aujourd'hui sur le marché des kits panneaux solaires dont l'installation est réputée envisageable par tous. Ils sont destinés à l'autoconsommation solaire, c'est-à-dire à la consommation sur place d'une partie au moins de l'électricité produite par cette source d'énergie renouvelable. Des guides généralement complets accompagnent ce type de produits. Mais voici quelques aspects de la question qu'il est peut-être préférable d'avoir à l'esprit avant de se lancer.

Réglementation : les particularités du kit panneau solaire

D'un point de vue réglementaire d'abord, notez que votre kit panneau solaire devra nécessairement être raccordé au réseau électrique. Vous devrez donc injecter votre surplus de production sur le réseau. Mais gratuitement. Alors que si vos panneaux photovoltaïques sont installés par un professionnel agréé -- qui garantit le respect de certaines normes --, EDF vous rachète votre surplus. Cependant, en contrepartie, vous ne paierez pas le Tarif d'utilisation des réseaux publics d'électricité (Turpe). Et vous économiserez le montant de l'intervention d'un installateur.

De fait, l'État ne prévoit non plus aucune aide pour ceux qui installent leur kit panneau solaire eux-mêmes. Les primes à l'autoconsommation sont en effet elles aussi réservées à des installations posées par un installateur certifié RGE.

Par ailleurs, l'installation nécessite au moins la présence dans le logement d'un compteur à affichage numérique. Au mieux, d'un compteur intelligent Linky. Et vous devrez signer avec EDF, une convention d'autoconsommation. Sachant que la puissance de votre installation sera limitée à 3 kWc.

Notez également qu'avant de vous lancer dans l'installation d'un kit panneau solaire, il vous faudra faire une déclaration préalable auprès de votre mairie. Et si vous vivez dans le périmètre d'un bâtiment protégé, les Architectes des bâtiments de France pourraient vous refuser l'installation.

Selon le kit panneau solaire choisi, plus ou moins de compétences seront nécessaires à l’installer soi-même. © rh2010, Adobe Stock

Différents types de kits panneaux solaires

D'un point de vue plus technique maintenant, sachez qu'un kit panneau solaire se compose, bien sûr, de panneaux photovoltaïques destinés à capter la lumière du soleil et à la transformer en électricité. Il inclut aussi les composants annexes utiles, le cas échéant, à l'installation : des câbles, des optimiseurs de puissance ou encore un onduleur qui vous permettra de convertir le courant continu généré en courant alternatif utile. Et selon le cas, il peut aussi comporter ou non une structure de montage qui vous aidera à poser votre kit, au sol ou sur votre toiture.

Pour les moins bricoleurs, mieux vaut opter pour un kit panneau solaire dit plug and play. Une fois le panneau solaire simplement installé, il suffit de le brancher sur une prise électrique. Mais lorsqu'il est sans structure, son installation aux meilleurs endroits est difficile. Pour optimiser la production, il vaut donc mieux opter pour un kit plug and play avec structure. Son montage nécessite peu d'expérience. Et la structure qu'il inclut permet de poser soi-même les panneaux solaires au sol ou même sur une toiture.

Les kits panneaux solaires complets ressemblent, quant à eux, à ceux installés par les professionnels. Leur pose nécessite quelques compétences tant en bricolage qu'en électricité. Et des études mettent déjà en garde contre les sinistres qui peuvent survenir à cause d'installations photovoltaïques mal maîtrisées comme des départs de feu, par exemple. Mais des accidents peuvent se produire dès la phase d'installation : électrocution, blessure, chute (travail en hauteur), etc.

Mieux vaut donc, avant de se lancer, être sûr de l'étendue et surtout, des limites de ses compétences personnelles.

Abonnez-vous à la lettre d'information La question de la semaine : notre réponse à une question que vous vous posez, forcément. Toutes nos lettres d’information

!

Merci pour votre inscription.
Heureux de vous compter parmi nos lecteurs !