À gauche, un reflex et son miroir visible, à droite, le capteur numérique de l’hybride est directement accessible. © J.-M. Renoirt

Tech

Appareil photo reflex ou hybride : comment choisir ?

Question/RéponseClassé sous :photo , photos , macro

L'achat d'un nouvel appareil photo est un moment important. Découvrez les points forts et les points faibles des deux catégories phares que sont les hybrides et les reflex.

L'appareil photo reflex a longtemps été synonyme de l'appareil photo professionnel. Pourtant, depuis peu, l'appareil photo hybride a envahi massivement le marché. Pourquoi ce succès et que choisir ?

Une histoire de réflexion

Un reflex, c'est un appareil photo dont le système de visée se fait par réflexion de l'image provenant de l'objectif dans le viseur. Ce système est obtenu en plaçant un miroir mobile devant le capteur de l'appareil photo. En position d'attente, le miroir est baissé et réfléchit la lumière vers le viseur. Cette image est inversée, comme votre reflet dans le miroir. Pour ne pas perturber le photographe, un prisme à 5 faces redresse l'image. Lors du déclenchement, le miroir se relève et laisse passer la lumière sur le capteur.

La différence de dimensions (et par conséquent de poids) entre un reflex et un hybride se voit facilement sur le schéma ci-dessus. Notons que la distance plus courte entre le capteur et l’objectif rend toujours possible l’adaptation d’un objectif pour reflex sur un hybride mais pas l’inverse. © Wikipedia Commons, CC by-sa 3.0

Un argument de poids

L'hybride a une constitution plus simple. Pas de miroir ni de prisme, d'ailleurs en anglais, ils sont appelés littéralement appareils « sans miroir » (mirorless camera), ce qui rend l'appareil bien plus compact et léger. Le système de visée passe par l'écran ou par un viseur électronique (un écran miniature et un lentille optique pour garantir le confort de visée). L'hybride avait pour défaut principal à ses débuts la latence, c'est-à-dire le délai entre l'action réelle et l'apparition sur l'écran. Cette latence est extrêmement faible et presque imperceptible sur les derniers modèles. Tous les avantages du numérique sont directement applicables dans le viseur :

  • Cadrage identique à la photo (contre 80 à 95 % dans un reflex, l'optique limitant le cadre),
  • Luminosité,
  • Profondeur de champs,
  • Balance de blancs,
  • Noir et blanc,
  • Filtres colorimétriques et autres.

Seul bémol : une forte consommation électrique drainant rapidement les batteries.

Un dernier reflex pour la route ?

Quelques arguments restent en faveur du « bon vieux » reflex.

Les reflex d'entrée de gamme sont moins chers que les équivalents hybrides, ainsi que les objectifs associés. Leur taille en impose, histoire de montrer que vous avez lâché votre téléphone mobile pour un vrai appareil de « pro ». La possibilité de faire plus de 1.000 photos avec la même batterie reste un atout au voyageur de l'extrême.

Vu comme des joujous technologiques à leur avènement, les hybrides sont devenus maintenant des concurrents redoutables et redoutés à tel point que depuis cette année, le nombre d'appareils hybrides vendus est supérieur à celui des reflex. Ils combinent beaucoup d'avantages et peu d'inconvénients, ce qui fait d'eux une valeur sûre pour commencer la photographie ou prolonger cette passion.

Abonnez-vous à la lettre d'information La question de la semaine : notre réponse à une question que vous vous posez, forcément.

!

Merci pour votre inscription.
Heureux de vous compter parmi nos lecteurs !

Cela vous intéressera aussi