Tech

Les faits confirment la qualité et l'impact des logiciels libres

Dossier - Les logiciels libres
DossierClassé sous :informatique , logiciel , libre

-

Les logiciels libres : définition et historique, avantages et limitations des logiciels libres ... Les faits confirment la qualité et l'impact des logiciels libres mais leur développement est-il une tendance durable ? Quelles sont les conséquences pour le monde du développement logiciel ?

  
DossiersLes logiciels libres
 

1. Nombre de projets et participants aux projets Open Source

On estime qu'il existe environ 10.000 logiciels open source disponibles aujourd'hui. Plus de 100.000 programmeurs participent à au moins un projet Open Source

a. Apache

Le projet Apache comprend une cinquantaine de contributeurs principaux, une centaine de contributeurs réguliers et plusieurs centaines de contributeurs occasionnels (au nivau de la programmation). Le nombre de beta testeurs set bien sûr élevé comme dans tout projet Open source important.

b. Linux

Le noyau de Linux comprend une centaine de contributeurs actifs. Autour de ce noyau gravitent de nombreux projets de portage sur divers environnements, de distributions diverses qui réunissent plus de mille développeurs.

c. SourceForge

URL
SourceForge est un service fourni gratuitement à tous les projets Open Source et qui permet de disposer d'un environnement de gestion du projet et de gestion des sources. SourceForge permet également de faire connaitre son projet. La majorité des projets Open Source ont aujourd'hui rejoint SourceForge.

Les statistiques actuelles des projets de développement open source gérés sur le site SourceForge sont les suivants (au 22/9/2001) :
Nombre de projets hébergés : 26.951
Nombre d'utilisateurs enregistrés sur SourceForge : 256.457

2. Le coût de la correction des bugs logiciels

Selon Steve Mac Connell (voir son livre "rapid Development"), le coût de correction des bug logiciels croît dramatiquement quand le bug est identifié tard dans le projet de développement. Il cite Barry Boehm et Philip Papaccio, qui ont établi qu'une erreur créée tôt dans un projet, par exemple lors de la spécification, coûte 50 à 200 fois plus cher à corriger tard dans le projet que tôt dans le projet, au moment où elle a été générée.

Rq : la méthodologie de développement dite XP ou eXtreme programming permet de s'affranchir de ce problème, mais ne peut être utilisée que pour des projets de 10 programmeurs ou moins, qui doivent obligatoirement travailler très étroitement. Les projets de développement libres, au contraire, peuvent impliquer un grand nombre de programmeurs travaillant dans tous les pays du monde et n'ayant jamais besoin de se rencontrer physiquement.

3. Fiabilité des logiciels libres

En général, les logiciels libres sont réputés pour être très fiables. Voici quelques exemple d'études faites sur ce sujet

Selon une étude suisse de la société Syscontrol conduite sur 3 mois sur plus de 100 sites Suisses parmi les plus populaires, les sites utilisant le serveur Web Open Source Apache auraient en moyenne une disponibilité plus de trois fois meilleure que ceux utilisant le serveur Web IIS de Microsoft. La moyenne constatée des temps d'indisponibilité par mois (en heures) donne le résultat suivant : Apache : 3.23, IIS : 11.03

Selon un essai de fiabilité conduit par ZDnet sur 10 mois, Linux serait plus fiable que Windows NT. Lors de ce test, NT s'est en moyenne "planté" une fois chaque 6 semaines, immobilisant la machine pendant environ 30 minutes. Les deux serveurs Linux (sous les distributions Caldera et Red Hat) ne se sont jamais plantées.

4. Parts de marché des logiciels libres

Dans la mesure où la plupart des logiciels libres ont gratuits, il est difficile de parler à proprement parler de part de marché. Cependant, on peut évaluer quel est le pourcentage des utilisateurs (ou le nombre d'utilisateurs) pour des logiciels libres.

On estime le nombre d'utilisateurs de Linux à au moins 10 millions actuellement, contre plusieurs centaines de millions pour windows. Ce serait également le système d'exploitation ayant la croissance la plus forte, selon une étude de Juin 2000 d'IDC.

La part de marché d'Apache (en nombre de serveurs effectivement équipés) serait de plus de 50%, selon Netcraft.

Le "Perl Journal" estimait en 1999 qu'il y avait plus de 1 million d'utilisateurs de Perl dans le monde.

En Aout 2001 (d'après Netcraft), le nombre de domaines internet (donc de sites) utilisant PHP était de 6.883.004 (presque 7 millions), sur 976.593 adresses IP (donc ordinateurs différents).

La base de données MySQL serait installée à plus de 2 millions d'exemplaires dans le monde.