Parcouru d’un réseau d’électrodes, le gant permet d'avoir la sensation de tenir des objets mais... ce ne sera pas encore pour les joueurs. © Teslasuit

Tech

Les gants Teslasuite permettent de ressentir les objets virtuels

ActualitéClassé sous :technologie , Réalité virtuelle , casque de réalité virtuelle

Conçus pour les professionnels, ces gants de réalité virtuelle devraient être disponibles au second semestre 2020. Pour chaque doigt, ils intègrent neuf électrodes pour donner la sensation du toucher.

Teslasuit est une startup connue pour avoir créé un costume haptique, conçu pour être utilisé avec la réalité virtuelle. La firme avait lancé son projet sur Kickstarter en 2016, avant d'annuler pour ensuite le présenter au salon d'électronique CES en 2018. Teslasuit vient d'annoncer les Teslasuit Glove, des gants haptiques pour compléter son costume, et elle compte les présenter au CES du 7 au 10 janvier 2020.

Cette paire de gants pour la réalité virtuelle peut être utilisée indépendamment, ou connectée au costume Teslasuit via Wi-Fi. Les Glove contiennent un « affichage haptique » 3x3 sur chaque doigt, soit neuf électrodes pour donner la sensation de toucher un objet virtuel. Ils sont surmontés d'un exosquelette, qui permet de créer une résistance et des vibrations pour simuler la prise en main des objets.

Ce gant sans fil se connecte en Wi-Fi. © Teslasuit

Des gants professionnels à 5.000 dollars

La firme a également truffé les gants de capteurs pour déterminer la position de chaque doigt ainsi que du poignet. Les Glove embarquent aussi un oxymètre de pouls, qui permet notamment de mesurer la fréquence cardiaque, ce qui permettra de mesurer les réactions comme le niveau de stress de l'utilisateur pendant qu'il interagit avec des objets virtuels.

Ces gants sont conçus en premier lieu pour une utilisation professionnelle. Le constructeur imagine des applications dans le téléguidage des robots, ou encore dans la rééducation médicale. De ce fait, il ne faudra pas s'attendre à les retrouver combinés aux casques virtuels pour les jeux. Teslasuit a annoncé un prix final aux alentours de 5.000 dollars, et ne proposera pas de les essayer au CES 2020, la version actuelle étant encore en test. Dans le meilleur des cas, ce gant sera disponible au second semestre 2020.

Pour en savoir plus

Teslasuit, un costume haptique de réalité virtuelle

Sentir l'impact d'un coup, une étreinte, la chaleur, le froid, la pluie, le vent, tout cela dans un monde virtuel, c'est ce que propose le Teslasuit. Ce costume, taillé pour la réalité virtuelle, est équipé d'un système haptique qui repose sur de la stimulation musculaire électrique. Si l'expérience semble très prometteuse, le prix tend plus vers la haute couture que le prêt-à-porter...

Publié le 20/01/2016 par Marc Zaffagni

La réalité virtuelle devrait connaître un élan significatif cette année avec l'arrivée de nouveaux casques aux performances prometteuses. À la clé, une immersion poussée dans les mondes virtuels des jeux vidéo et peut-être les prémices de ce que seront un jour les réseaux sociaux, les messageries instantanées et les sites de rencontre. Si tout ceci mettra sans doute plusieurs années à s'imposer dans les usages et pour toucher un public large, certains voient déjà un peu plus loin. L'objectif est d'atteindre encore plus de réalisme en introduisant le sens du toucher. La plupart des expérimentations dans ce domaine reposent sur l'utilisation de gants à retour haptique qui permettent de sentir un objet virtuel voire d'éprouver des effets physiques comme un coup de poing.

Quitte à jouer l'immersion totale dans un monde virtuel, autant pousser l'idée jusqu'au bout, en appliquant des retours d'effets réalistes à tout le corps. Voilà l'ambition de Tesla Studios, une jeune entreprise britannique qui a conçu un costume censé ajouter les sens à la réalité virtuelle. Ce Teslasuit est équipé d'un système haptique qui repose sur de la stimulation musculaire électrique. Un réseau d'électrodes incorporé dans le tissu de la veste et du pantalon est réparti sur des points précis des membres supérieurs et inférieurs, le torse et le dos.

En variant l'intensité et la durée, l'électrostimulation peut restituer la sensation d'un contact physique comme lorsque deux personnes se touchent ou s'étreignent mais également des effets d'explosion ou d'impact de projectiles. Le graal de tous les amateurs de jeux vidéo en somme. Par ailleurs, un module permet de contrôler la température pour reproduire les conditions météorologiques que les utilisateurs peuvent rencontrer durant leurs aventures. Ainsi, le Teslasuit promet de faire ressentir la chaleur du soleil, le froid de la neige mais aussi le vent et la pluie.

Le costume haptique Teslasuit incorpore un réseau d'électrodes servant à simuler des sensations de toucher. Selon ses concepteurs, il est aussi confortable à porter qu'un vêtement standard et il est lavable. © Tesla Studios

Compatible avec les ordinateurs, les smartphones et les consoles de jeu

L'électronique est embarquée dans une ceinture dont la boucle renferme la mémoire de stockage qui contient la base de données des effets haptiques, une batterie et le module Bluetooth pour la connexion avec la source externe. La combinaison est compatible avec les ordinateur Windows, Linux, Mac OS, les smartphones et tablettes sous Android et iOS, les consoles de jeu (PlayStation et Xbox) et tous les appareils utilisant du Bluetooth. Elle fonctionne avec les lunettes et casques de réalité virtuelle existant et à venir tels que l'Oculus Rift, le Vive d'HTC ou encore le PlayStation VR.

Si le jeu vidéo semble être le débouché le plus évident pour un tel produit, ses concepteurs évoquent d'autres usages dans les domaines de la santé (rééducation), du sport, des rencontres virtuelles, de l'ingénierie mais aussi du cinéma avec la possibilité d'ajouter des modules spécifiques pour faire de la capture de mouvement.

Pour le moment, un seul jeu vidéo nommé VR Digital Paintball est déjà compatible avec cette technologie. Tesla Studios a prévu un kit de développement pour permettre aux éditeurs d'ajouter des effets haptiques à leurs titres. Le succès du concept repose bien évidemment sur la disponibilité d'une offre de contenus la plus riche possible. Or, le prix d'un Teslasuit n'est pas propice à une expansion rapide.

En effet, il faut compter 1.199 livres sterling (environ 1.570 euros au cours actuel) pour la version équipée de 16 points d'électrostimulation et 2.500 livres (environ 3.273 euros) pour le modèle qui incorpore 52 points de contact. Sachant que les casques de réalité virtuelle seront chers, à l'instar de l'Oculus Rift (699 euros), de même que les ordinateurs pour les faire fonctionner (900 euros minimum pour une configuration compatible), seuls des amateurs fortunés ou des entreprises auront la possibilité de se payer un costume Tesla dont la sortie est prévue en décembre prochain.

Cela vous intéressera aussi
Abonnez-vous à la lettre d'information La quotidienne : nos dernières actualités du jour. Toutes nos lettres d’information

!

Merci pour votre inscription.
Heureux de vous compter parmi nos lecteurs !