Mach 3,3 c’est le record de vitesse inégalé du célèbre SR-71 Blackbird. 48 ans après, Hermeus compte faire encore mieux avec son Quarterhorse.


au sommaire


    27 juillet 1976, à près de 26 000 mètres d'altitude, l'avion espion Lockheed SR-71 Blackbird fend le ciel. Il atteint la vitessevitesse de 3 529,56 km/h, soit Mach 3,3. Un record qui n'a jamais été battu depuis avec un avion à réaction. L'appareil était de conception totalement inédite. Évoluant à une température de -55 °C, le frottement de l'airair sur le fuselagefuselage en titanetitane entraînait une élévation de la température de 220 °C et jusqu'à 560°C pour les tuyèrestuyères. La verrièreverrière du cockpit était constituée de quartzquartz pour résister à la chaleurchaleur.

    Découvrez l'incroyable histoire de Chuck Yeager, l'homme le plus rapide du monde, dans notre podcast Chasseurs de Science. © Futura

    Le SR-71 Blackbird était un avion à part, avec des technologies innovantes. 48 ans après, la société Hermeus compte battre ce record et même atteindre des vitesses hypersoniques avec son Quarterhorse. Pour propulser l'aéronefaéronef, les ingénieurs ont confectionné une turbine qui se base sur le turboréacteurturboréacteur General Electric J85 qui équipe depuis 1960 plusieurs avions de chasse et civils. Elle pourrait emmener l'appareil à une vitesse comprise entre Mach 3 et 5.

    Vidéo de présentation du Quarterhose Mk 0. © Hermeus

    Quatre prototypes simultanés

    L'avionneur souhaite construire quatre prototypes. Le premier, qui vient d'être dévoilé, est le Quarterhorse Mk 0. Il n'est pas conçu pour voler, mais uniquement pour réaliser des essais de roulage sur le terrain du Arnold Engineering Development Complex (AEDC) de l'US Air Force à Tullahoma, dans le Tennessee (États-Unis). L'appareil est radiocommandé et les tests qui ont été réalisés permettaient de vérifier les systèmes de contrôle à distance et notamment la latence du signal radio. Ils avaient aussi pour objet de contrôler comment le prototype réagissait de façon autonome en cas de rupture de la liaison radio.

    Il s'agira bien d'un drone et les trois prochains exemplaires du prototype pourront voler. C'est avec eux que la société compte dépasser la barrière des Mach 3,3. Si Hermeus développe quatre cellules, c'est pour accélérer le développement global en réduisant les conséquences d'une panne. La firme compte aller vite, car son Mk 1 est prévu pour la fin de cette année et il devrait réaliser son premier vol inaugural. À terme, Hermeus souhaite commercialiser des avions hypersoniques à usage civil et militaire pouvant atteindre une vitesse de Mach 5.


    Hermeus dévoile son premier prototype d’avion hypersonique

    Le prototype d'avion hypersonique Quarterhorse d'Hermeus est doté d'un moteur-fuséefusée qui pourrait lui permettre d'atteindre une vitesse de Mach 5. L'aéronef ne vole pas encore, mais l'avionneur américain mise sur sa commercialisation à la fin de la décennie.

    Article de Sylvain BigetSylvain Biget publié le 15 novembre 2021

    Transporter des passagers à une vitesse cinq fois supérieure à celle du son, voici l'ambition de la société américaine Hermeus. Soutenue financièrement par l'US Air Force, elle vient de dévoiler sur un aéroport d'Atlanta le prototype de son premier avion hypersonique, le Quarterhorse. Il s'agit d'un appareil non volant, mais lors de la présentation il était doté d'un réacteur fonctionnel qui a été poussé au maximum de son potentiel au sol. Pour le moment, l'aéronef que l'on peut apparenter à un drone mesure 12 mètres de long. Il est plus grand que le Boeing X-51 ou encore le tout petit X-43X-43. Contrairement à ces derniers, il pourra décoller et se poser sur des pistes conventionnelles. Les prochains essais en vol vont permettre de valider son moteur-fusée TBCC fait maison. Il est alimenté à la fois par du carburant et du comburantcomburant.

    L'avionneur Hermeus a dévoilé un prototype hypersonique non volant et a fait fonctionner son moteur-fusée à plein régime. © Hermeus

    Un avion de transport pour 2030

    Le moteur devrait lui permettre d'atteindre des vitesses comprises entre Mach 3 et Mach 5 lors de ses vols d'essais programmés pour 2024, selon Hermeus. La turbine se base sur le turboréacteur General Electric J85 qui équipe depuis 1960 plusieurs avions de chasse et civils. Pour le moment TBCC a été testé uniquement au sol. En attendant ses premiers vols, la société rappelle qu'elle ambitionne de créer un avion capable d'emporter 20 personnes à la vitesse de Mach 5 d'ici la fin de la décennie.

    Hermeus n'est pas seul à concevoir ce type de moteur hypersonique. Pratt & Whitney en développe un appelé Metacomet. Il est basé sur le moteur J58 qui propulsait le SR-71 Blackbird à Mach 3,3. De son côté, le Britannique Reaction Engines teste des éléments clés de son moteur-fusée Sabre. Enfin, Hypersonix a effectué des tests en soufflerie et prévoit de commencer les essais de son moteur Spartan ScramjetScramjet l'année prochaine. Ce dernier devrait pouvoir atteindre Mach 12 et équiper un avion lanceurlanceur de satellites.