Vue d'artiste du GOLauncher1 de Génération Orbit. © Generation Orbit

Sciences

Un véhicule expérimental X pour tester le vol hypersonique

ActualitéClassé sous :véhicules hypersoniques , démonstrateur de technologie , X-60A

Les États-Unis comptent un véhicule expérimental X de plus. Pour avancer dans le développement et la maîtrise de technologies hypersoniques, notamment militaires, le lanceur hypersonique GOLauncher1, de Generation Orbit, est devenu le véhicule expérimental X-60A. Ce programme sera géré par l'armée de l'air américaine qui l'utilisera pour tester et valider de nombreuses technologies pour ses programmes militaires.

Les progrès dans le domaine de la technologie hypersonique poussent les grandes nations à entrer dans cette course de vitesse. Il ne fait plus de doute que la propulsion hypersonique sera l'arme de supériorité de demain. En cas de conflit, la nation qui maîtrisera cette technologie pourra atteindre n'importe quelle ville de la planète en moins de 90 minutes. Et ce, quels que soient les systèmes de boucliers antimissiles les plus sophistiqués en service aujourd'hui.

L'armée de l'air des États-Unis a pris la mesure de ce problème et pour accélérer la maîtrise de cette technologie, elle a pris sous son aile le programme de lanceur hypersonique GOLauncher1 (GO1) de Generation Orbit Launch Services (GO) qui devient un programme expérimental X. Baptisé X-60A, ce démonstrateur doit valider en vol de nombreuses technologies clés du domaine de vol hypersonique, dont la nature n'a évidemment pas été dévoilée, mais qui sont liées aux hautes températures, à la propulsion par scramjet et le contrôle autonome. Lorsqu'il sera opérationnel, GO1 sera notamment utilisé pour des vols de tests et de démonstrations hypersoniques à haute altitude et de recherches suborbitales. 

Un véhicule volant pour accélérer la maîtrise des technologies hypersoniques

GOLauncher1, X-60A donc, est un lanceur à étage unique aéroporté, c'est-à-dire qu'il « décolle » à partir d'un avion porteur, le Gulfstream III. Il est équipé du moteur Hadley d'Ursa Major Technologies à propulsion liquide, utilisant des ergols d'oxygène liquide et de kérosène (technologie scramjet). Sa conception prévoit des vitesses atteignant Mach 5 à Mach 8, le vol inaugural de GO1 étant prévu pour la fin 2019. 

Ce programme va permettre à l'US Air force de « développer plus rapidement nos prototypes d'armes hypersoniques actuels », explique le colonel Colin Tucker, adjoint militaire au bureau du secrétaire adjoint aux forces aériennes, chargé des sciences, de la technologie et de l'ingénierie. En raison des hautes vitesses, de nombreuses technologies ne peuvent pas être testées au sol et nécessitent également des vols libres dans des conditions de vol hypersonique réelles pour être validées. Comme le souligne le militaire, le X-60A est « comme une soufflerie en vol pour acquérir des données qui complètent nos capacités actuelles d'essais au sol ». Et d'ajouter que « nous avions depuis longtemps besoin de ce type de véhicule d'essai pour mieux comprendre le comportement des matériaux et autres points clés lorsqu'ils sont exposés à des vitesses à plus de cinq fois la vitesse du son ».

Enfin, l'X-60A pourrait aussi être utilisé par d'autres organismes gouvernementaux pour tester leurs technologies hypersoniques.

  • La maîtrise de la propulsion hypersonique est un enjeu de supériorité militaire pour des véhicules aériens et spatiaux.
  • Les États-Unis veulent accélérer la maîtrise de cette technologie.
  • Pour réaliser des essais en vol, la force aérienne américaine se dote du X-60A, un véhicule hypersonique expérimental X.
Abonnez-vous à la lettre d'information La quotidienne : nos dernières actualités du jour.

!

Merci pour votre inscription.
Heureux de vous compter parmi nos lecteurs !

Cela vous intéressera aussi