Des chercheurs américains ont mis au point un nouveau type de verre électrochrome capable de bloquer la chaleur tout en restant transparent, en plus des modes opaque ou transparent habituels. Cela permettrait réduire considérablement les besoins de climatisation dans les immeubles en verre en été et ce, en appuyant simplement sur un bouton.


au sommaire


    Une vitrevitre qui s'opacifie en appuyant sur un bouton, autrement dit le verre électrochrome, n'a rien de nouveau. Toutefois, cette technologie n'a que deux modes : transparenttransparent ou opaque. Dans un article publié dans la revue ACS Publications, des chercheurs de l’université d'État de Caroline du Nord sont parvenus à créer une nouvelle vitre avec un troisième mode qui bloque uniquement le spectrespectre infrarougeinfrarouge.

    Ainsi, dans un bâtiment équipé de ces fenêtresfenêtres, il sera possible de bloquer la chaleurchaleur du soleilsoleil en été pour limiter les besoins de climatisationclimatisation tout en gardant les vitres transparentes à l'œilœil nu. Ces mêmes fenêtres pourront être entièrement transparentes pour laisser entrer la chaleur du soleil en hiverhiver, ou entièrement opaques pour assombrir une pièce ou encore pour préserver sa vie privée.

    Il suffit de rajouter de l’eau

    Cette nouvelle technologie se base sur le même principe que celle existante, à savoir l'utilisation d'oxyde de tungstènetungstène (WO3)). Ce matériaumatériau est transparent, mais devient opaque en y injectant des ionsions lithiumlithium et des électronsélectrons. Les chercheurs ont découvert qu'en y combinant de l'eau pour créer de l'hydrate d’oxyde de tungstène (WO3·H2O), ils ont obtenu un nouveau comportement. En y injectant des ions lithium et des électrons, le matériau passe d'abord par une phase qui bloque exclusivement la lumièrelumière infrarouge, laissant passer le spectre visible. En augmentant ensuite la quantité d'ions lithium et d'électrons, la structure se déforme et devient opaque, bloquant le spectre visible et l'infrarouge.

    Les chercheurs ont émis l'hypothèse que la structure cristalline de ce matériau le rend moins dense, et donc plus résistant à la déformation. Il peut absorber plus d’ions lithium que l'oxyde de tungstène, modifiant ses propriétés optiques, avant de se déformer pour devenir opaque. Les chercheurs espèrent que l'utilisation de ce matériau, déjà bien connu dans ce domaine, permettra d'accélérer le développement commercial. Ils pensent également que cette approche pourrait servir d'inspiration pour la recherche dans le domaine des matériaux de stockage et de conversion d'énergieénergie.