Spot est doté d’un système de propulsion électrique, d’articulations hydrauliques, d’un Lidar pour appréhender son environnement et d’un système de stabilisation. © Boston Dynamics

Tech

Spot, le robot-chien de Boston Dynamics, est enfin commercialisé

ActualitéClassé sous :robotique , robot quadrupède , lidar

Après des années de teasing, Boston Dynamics a finalement annoncé que son robot quadrupède Spot était disponible pour un usage commercial. Il sera d'abord proposé en location à des entreprises préalablement sélectionnées. Son utilité ? Elle reste pour l'essentiel à inventer.

On le sait déjà, le robot quadrupède Spot de Boston Dynamics peut se balader avec aisance sur un chantier au sol accidenté ou très meuble, il sait gravir des marches, éviter des obstacles, danser, se remettre sur ses pattes s'il chute, ouvrir les portes et peut même tirer un camion. En juin dernier, son concepteur annonçait que la commercialisation de Spot interviendrait avant la fin de l'année. C'est chose faite. Le robot aux allures de chien est actuellement loué à quelques entreprises partenaires qui peuvent l'essayer en conditions réelles. Mais pour quoi faire ? Eh bien, on a encore du mal à le savoir, en fait.

Boston Dynamics a publié une nouvelle vidéo promotionnelle et le site The Verge a pu découvrir et même piloter un exemplaire du robot. On nous explique une fois de plus la merveille d'ingénierie qu'est Spot, ce qui est vrai, et on se laisse une fois encore bluffer par son agilité et la sophistication de ses mouvements. Mais, à aucun moment, les vidéos ne nous montrent des cas d'usages réellement concrets. Certes, on en apprend un peu plus sur les spécifications et les capacités du robot.

Spot mesure moins d'un mètre de haut et pèse pas loin de 32 kg, ce qui permet à une personne de le manœuvrer sans trop de peine. C'est avant tout un robot que l'on télécommande à distance depuis une manette inspirée de la Xbox de Microsoft avec, en son centre, un large écran tactile qui affiche les vues des quatre caméras de Spot à partir duquel on peut contrôler ses déplacements et créer des itinéraires qu'il suivra grâce à ses fonctions automatisées. Spot est muni d'une batterie amovible dont l'autonomie est de 90 minutes, ce qui n'est pas énorme. Cela signifie qu'il se destine à des missions précises limitées dans le temps et non à un usage à la demande prolongé. Il peut transporter jusqu'à 14 kg sur son dos et supporter des températures comprises entre -20 et 45 degrés Celsius. Il est également étanche à l'eau et à la poussière (IP54).

Une nouvelle vidéo promotionnelle pour le robot Spot. Toujours aussi efficace. © Boston Dynamics

Spot est une plateforme évolutive et ouverte

Boston Dynamics a prévu deux modules de connexion pour ajouter des accessoires sur le dos de Spot, notamment une caméra avec un zoom ou bien la pince articulée dont il se sert déjà pour ouvrir les portes. Les partenaires industriels qui utilisent Spot pourront également créer leurs propres modules pour répondre à leurs besoins spécifiques, comme par exemple un capteur de méthane pour détecter des fuites de gaz. Par ailleurs, l'interface de programmation (API) est ouverte, ce qui veut dire que des développeurs tiers pourront créer des applications pour développer de nouvelles compétences exploitant les capacités du robot. Pour l'essentiel, l'utilité de Spot reste donc à inventer. Il ne s'agit pas d'un produit clé en main mais d'une plateforme mise à la disposition des professionnels qui devront la configurer selon leurs besoins. Et c'est sans doute là que réside tout l'intérêt du concept.

Boston Dynamics pense que Spot pourrait dans un premier temps trouver son utilité sur des installation pétrolières, des chantiers ou plus curieusement, sur des tournages de cinéma (en tant que technicien ou acteur ?). Faire de l'inspection sur site sans avoir à envoyer des opérateurs humains, scanner une pièce à l'aide de son Lidar sont deux pistes évoquées.

Actuellement, vingt exemplaires de Spot ont été loués à des entreprises partenaires. Pour le moment, Boston Dynamics ne communique pas sur ce à quoi ils sont employés. Et l'on ne sait toujours pas combien coûte ce robot quadrupède. Le constructeur s'est contenté d'indiquer à The Verge que le montant de la location était équivalent à celui d'un leasing automobile, ce qui ne dit pas grand-chose... Au final, Spot sera un robot très spécialisé dont le coût d'utilisation sera au départ sans doute assez élevé. Mais il ouvre une nouvelle voie dans la robotique mobile à usage professionnel qui mérite d'être suivie avec attention.

Pour en savoir plus

Spot, le robot-chien de Boston Dynamics, bientôt disponible à la vente

Article de Fabrice Auclert, le 06/06/2019

D'ici la fin de l'année, Spot sera le premier robot vendu dans le commerce signé Boston Dynamics. Dans un bureau ou dans des entrepôts, ces quadrupèdes mécaniques utilisent l'intelligence artificielle pour effectuer des tâches quotidiennes. On peut aussi les télécommander avec une tablette.

Aperçu plusieurs fois dans des vidéos et des démonstrations, « Spot » sera bientôt visible pour « de vrai » puisque Boston Dynamics a annoncé qu'il serait bientôt disponible à la vente. Présente au salon re:Mars de Las Vegas, la firme a créé l'événement avec ses « chiens » qui se promenaient devant les visiteurs de cet événement dédié à l'intelligence artificielle.

La question est de savoir à qui peuvent bien servir ces robots à quatre pattes ? D'abord, ils ont deux modes.

On peut les télécommander avec une sorte de tablette, et leur faire exécuter essentiellement des tâches de manutention comme le déplacement de cartons ou la traction d'objets très lourds. Ensuite, et c'est là qu'ils deviennent intéressants, c'est de manière autonome.

Spot, un robot agile qui manipule des objets, monte des escaliers et opère dans les bureaux, les maisons et à l'extérieur. © Boston Dynamics

Mille exemplaires par an

Toujours en milieu industriel, ils peuvent jouer les contremaîtres, comme au Japon l'année dernière, ou jouer les cerbères pour protéger un lieu. Car il ne faut pas oublier qu'ils sont rapides, costauds, et donc « intelligents ». Tant qu'ils ont cartographié le lieu où ils gambadent, ils peuvent être autonomes.

À Las Vegas, Boston Dynamics a effectué une démonstration où Spot ramassait des objets, dont une peluche qui était ensuite donnée à un vrai chien policier ! Le but ? Montrer que malgré leur aspect plutôt effrayant, ce sont de « gentils robots », comme peuvent l'être un animal de compagnie... Ils peuvent même danser !

Pour l'instant, le prix n'est pas connu mais le P.-D.G., Marc Raibert, espère en produire 1.000 par an, et les premiers devraient arriver d'ici la fin de l'année lorsque les tests seront terminés.


En vidéo : Spot, l'étonnant robot-chien de Boston Dynamics

Spot, le nouveau robot quadrupède de Boston Dynamics, a de quoi surprendre. Non seulement il monte les marches et trotte avec aisance au côté de son maître mais, surtout, il encaisse des coups sans tomber. Une performance technique qui montre les progrès accomplis par l'entreprise depuis son robot-mulet AlphaDog.

Publié le 12/02/2015 par Marc Zaffagni

Depuis son acquisition par Google et son succès lors du Darpa Robotics Challenge (DRC), Boston Dynamics s'était fait plutôt discret. L'entreprise, à qui l'on doit plusieurs robots quadrupèdes aux performances étonnantes (le robot-guépard Cheetah ou le robot-mulet AlphaDog), ne s'est visiblement pas reposée sur ses lauriers. Elle vient de publier une vidéo sur YouTube montrant sa toute dernière création baptisée Spot.

Cette fois, il s'agit d'un robot dont la taille est proche de celle d'un très grand chien. Boston Dynamics n'a pour le moment fourni aucune information détaillée sur ce nouveau modèle si ce n'est qu'il est électrique, actionné par des mécanismes hydrauliques et qu'il pèse un peu plus de 72 kilogrammes. Le constructeur indique qu'il embarque un capteur lui servant à naviguer sur les terrains accidentés.

En observant la vidéo ci-dessus, on distingue un élément cylindrique tournant à haute vitesse situé au-dessus de la tête de Spot. Il s'agit vraisemblablement d'un Lidar avec lequel le robot pourrait scanner son environnement. Ce qui laisse supposer que Spot serait doté d'une plus grande autonomie que ses prédécesseurs.

Le robot-chien Spot possède un système de stabilisation si rapide qu'il peut encaisser un violent coup de pied sans pour autant chuter. © Boston Dynamics, YouTube

Le quadrupède Spot est solide sur ses pattes

À l'image, on remarque immédiatement son agilité et sa vitesse de déplacement. La synchronisation de ses quatre pattes est très fluide et il trotte avec aisance au côté d'un membre de l'équipe. La montée d'une série de marches d'escalier est tout aussi souple. Le plus impressionnant est la capacité de Spot à encaisser les coups en restant sur ses pattes. On le voit recevoir un violent coup de pied sur le flanc qui le projette sur le côté. Il réagit avec une vitesse qui tient du réflexe pour se stabiliser, sachant qu'en prime le sol est verglacé !

À la course, Spot bat facilement le gros LS3 AlphaDog mû par un moteur thermique. On sait que les robots quadrupèdes de Boston Dynamics sont déjà testés par l'armée américaine avec l'objectif de les utiliser, notamment, pour transporter des charges lourdes afin d'alléger le barda de ses soldats.

Mais Spot pourrait sans doute faire beaucoup plus. Plus rapide, plus agile et plus autonome, il pourrait par exemple effectuer des missions de reconnaissance sur le terrain. Il sera également intéressant de voir si Boston Dynamics cherche à adapter cette technologie de stabilisation à ses robots bipèdes comme son impressionnant Atlas qui s'est illustré lors du dernier DRC.

Abonnez-vous à la lettre d'information La quotidienne : nos dernières actualités du jour.

!

Merci pour votre inscription.
Heureux de vous compter parmi nos lecteurs !

Cela vous intéressera aussi

Spot, le robot quadrupède de Boston Dynamics  Découvrez Spot, l'un des robots de Boston Dynamics. Ce prototype qui ressemble à un gros chien se déplace avec une étonnante agilité et garde même l'équilibre après un coup de pied, la preuve en vidéo !