Tech

AlphaDog, le robot-mulet bientôt testé par les Marines américains

ActualitéClassé sous :robotique , AlphaDog , robot-mulet

Voici AlphaDog, un robot quadrupède autonome. Développé par la société Boston Dynamics pour le compte de la division R&D du Département américain de la Défense, la Darpa, il assurera le transport de matériel pour les soldats déployés sur un théâtre d'opération.

Surnommé AlphaDog, le LS3 a la taille d’un grand cheval. Il est bardé de capteurs qui lui permettent de se déplacer de façon autonome en reconnaissant le terrain. © Darpa/Boston Dynamics

Si les mulets ont depuis longtemps déserté les champs de bataille, ils sont sur le point d'être remplacés par un robot quadrupède tout terrain, entièrement autonome. Sa mission : suivre les soldats en opération en transportant pour eux jusqu'à 180 kilogrammes de matériel. Surnommé AlphaDog, le LS3 (pour Legged Squad Support Systems) de son vrai nom, a commencé à être conçu en 2006 par la société américaine Boston Dymanics.

En 2010, la Darpa (Defense Advanced Research Projects Agency), l'agence chargée de la recherche et développement du Département américain de la Défense, a alloué 32 millions de dollars à l'entreprise pour qu'elle finalise la conception de ce robot selon son cahier des charges : AlphaDog doit être capable de suivre les soldats sur n'importe quel terrain où ils évoluent à pied avec une autonomie d'au moins 32 kilomètres sur 24 heures, sans réapprovisionnement en carburant, et doit pouvoir transporter 180 kilogrammes de matériel. « L'armée américaine a fait de la réduction de la charge transportée par ses soldats l'un de ses 5 défis techniques et scientifiques », explique la Darpa. 

On voit ici l’AlphaDog évoluer sur un terrain pentu et caillouteux sans difficulté, tout en transportant une charge de 180 kg. © Darpa

AlphaDog, un chien de guerre autonome

Le LS3 embarque une série de capteurs et un guidage GPS reliés à un ordinateur embarqué, qui lui permettent de voir le terrain et les obstacles afin d'adapter sa marche et de corriger sa trajectoire. Il peut également distinguer un objet d'un être humain. Il devra être capable de suivre un soldat ou bien d'atteindre un lieu qu'on lui aura désigné. Perché sur ses quatre grandes jambes robotisées, AlphaDog se déplace à bonne allure avec une stabilité et une précision impressionnantes. Il est capable de franchir des obstacles, de marcher sur des sols caillouteux et de progresser sur des pentes allant jusqu'à 35 degrés.

Une vidéo de démonstration de Boston Dynamics montre comment il parvient à garder l'équilibre tandis qu'il subit une poussée latérale et à se remettre sur ses quatre pattes tout seul alors qu'il est sur le flanc. Des années de travail ont été nécessaires pour parvenir à ce résultat. Et AlphaDog vient de franchir une étape importante qui ouvre la voie à sa mise en service aux côtés des Marines américains. Il y a quelques jours, la Darpa a publié une vidéo montrant le LS3 évoluant pour la première fois en extérieur et sans aucune assistance. Jusqu'à présent, le robot était relié à des conduites pour alimenter son système hydraulique.

Tout est désormais embarqué et alimenté par un moteur à essence qui fournit également une alimentation électrique pour recharger les batteries des radios ou d'autres terminaux mobiles. Il est également prévu d'ajouter une fonction de reconnaissance vocale qui permettra aux soldats de donner des ordres simples à leur robot-mulet comme « stop », « viens ici » ou « assis ».

À partir de cet été commenceront dix-huit mois de tests en conditions réelles qui impliqueront les Marines et l'US Army avec un test final où AlphaDog accompagnera des Marines sur le terrain.

Mais les informations sur le LS3 sont difficiles à obtenir. Il aurait été intéressant de connaître sa vitesse de déplacement, sa capacité à évoluer sur des sols meubles (sable, boue...), ou la possibilité qu'il puisse être armé. Autant de questions auxquelles Boston Dynamics n'a pas répondu.

Abonnez-vous à la lettre d'information La quotidienne : nos dernières actualités chaque jour.

!

Merci pour votre inscription.
Heureux de vous compter parmi nos lecteurs !

Cela vous intéressera aussi