Tech

En vidéo : Saffir, le robot-pompier de l’US Navy

ActualitéClassé sous :robotique , Robot bipède , pompier

La marine américaine a testé récemment un prototype de robot-pompier bipède capable de se déplacer, d'ouvrir les portes, de voir à travers la fumée et de tenir une lance haute pression pour éteindre un incendie. À terme, il pourrait être déployé sur des navires de guerre pour assister les marins. 

Baptême du feu pour Saffir, le robot pompier de l’US Navy  La marine américaine développe un robot capable d’éteindre les incendies. Saffir peut ouvrir les portes, voir à travers la fumée et assister les pompiers lors d'un feu. Voici en vidéo sa première intervention au sein d’un navire de l’US Navy. 

Après quatre ans de développement, le robot-pompier Saffir (Shipboard Autonomous Firefighting Robot) a éteint son premier incendie à bord d'un navire de la marine américaine. Il s'agissait d'un exercice simulé qui s'est déroulé en novembre dernier aux États-Unis.

Financée par l'Office of Naval Research (ONR) de l'US Navy, la conception de ce robot bipède a été confiée à une équipe de l'Institut polytechnique et Université d'État de Virginie, le fameux Virginia Tech. Du haut de ses 1,77 m pour 213 kg, Saffir est doté de 33 degrés de liberté. Il peut marcher, plier les jambes, tourner la tête et tenir une lance à incendie.

Le robot est doté d'un triple système de vision : une caméra vidéo standard, un Lidar pour déterminer les distances des obstacles et deux caméras infrarouge pour voir à travers la fumée et détecter la chaleur. Son système de stabilisation lui permet de s'adapter au roulis d'un navire ainsi qu'à des surfaces accidentées. Durant les trois jours d'essais, Saffir avait pour mission de se déplacer dans une coursive pour aller à la rencontre d'un marin et de localiser la source de chaleur d'un incendie situé derrière une porte. Une fois celle-ci ouverte, le robot devait tenir la lance et éteindre le feu sans tomber ni s'interrompre. Les tests se sont avérés concluants.

Créer une « équipe hybride » avec robots et humains

Mais, pour autant, l'arrivée des robots-pompiers à bord des navires n'est pas imminente. Saffir est encore en phase de développement et, pour le moment, toutes ses actions sont contrôlées par un opérateur. Bien qu'il soit question de le rendre plus autonome, il travaillera toujours en tandem avec un humain.

Pour le professeur Thomas McKenna, directeur du programme interaction homme-machine de l'ONR, l'objectif final est de créer une « force hybride » où les robots et les marins travailleront de concert. Le but de l'US Navy est avant tout d'éviter d'exposer directement les équipes d'intervention dans des espaces exigus où les fumées toxiques et les flammes peuvent être très intenses. À terme, ce type de robot pourrait également servir à réaliser des inspections de routine sur la structure du navire afin de déceler des traces de corrosion ou des fuites. Le développement de Saffir va se poursuivre au Virginia Tech qui bénéficie d'un financement de 4,5 millions de dollars de la part de l'US Navy, sachant que ce prototype a coûté 500.000 dollars (un peu plus de 440.000 euros au cours actuel).

Abonnez-vous à la lettre d'information La quotidienne : nos dernières actualités chaque jour.

!

Merci pour votre inscription.
Heureux de vous compter parmi nos lecteurs !

Conçu par une équipe du Virginia Tech, le robot Saffir a coûté plus de 440.000 euros. Il n'est qu'un prototype qui devra se perfectionner et apprendre à travailler avec des humains. © Office of Naval Research