Une entreprise finlandaise a imaginé une batterie saisonnière à base de sable. © Adrian_ilie825, Adobe Stock
Tech

Comment ces « batteries à sable » pourraient résoudre nos problèmes d'énergie

ActualitéClassé sous :batterie , énergie renouvelable , énergie

[EN VIDÉO] Energie : le monde de 2030 en 10 chiffres  Transport, pétrole, énergies renouvelables, accès à l’électricité… À quoi ressemblera le monde énergétique en 2030 ? Voici la réponse en vidéo. 

Des ingénieurs finlandais ont installé la première « batterie à sable » au monde. Elle utilise du sable pour stocker l'énergie éolienne et solaire en été sous forme de chaleur, qui peut ensuite être libérée en hiver pour chauffer les maisons et bureaux.

Cet hiver risque d'être compliqué pour beaucoup de pays d'Europe, notamment ceux qui dépendent fortement du gaz russe. Ce manque à gagner pourrait être compensé en partie en multipliant les installations d'énergies renouvelables. Toutefois, la production est trop variable pour en dépendre complètement sans aussi installer de grosses batteries, généralement au lithium, chères à produire. Une entreprise finlandaise a peut-être trouvé une solution low tech avec une batterie saisonnière à base de sable.

Polar Night Energy vient de terminer sa première installation commerciale dans la ville de Kankaanpää. Sa batterie prend la forme d'un silo rempli de sable de construction. Lors d'un surplus de production d'électricité, l'excédent est utilisé pour chauffer le sable jusqu'à 500 °C. Ce sable, parfaitement ordinaire, peut conserver cette chaleur pendant des mois. La batterie, qui mesure environ quatre mètres de large et sept mètres de haut, contient environ 100 tonnes de sable. Elle a une capacité de 8 MWh (mégawattheures) et une puissance de chauffage de 100 kW (kilowatts).

Le silo contenant la « batterie à sable » capable d’emmagasiner de la chaleur pendant des mois. © Polar Night Energy

Une solution sans produit dangereux

Cette énergie n'est pas reconvertie en électricité lorsque la demande augmente car le rendement est pour l'instant assez médiocre. En revanche, la chaleur emmagasinée peut être conservée jusqu'en hiver et transférée dans de l'eau pour chauffer les maisons, les bureaux et même la piscine locale. C'est une solution qui n'utilise aucune matière dangereuse, ne nécessite que très peu d'entretien et peut fonctionner pendant des décennies.

L'étape suivante sera de créer une batterie beaucoup plus grande. Les ingénieurs ont indiqué que la prochaine pourrait être mille fois plus grande. Selon l'entreprise, la température interne de la batterie pourrait atteindre jusqu'à 1.000 °C, avec une capacité de 20 GWh (gigawattheures) et délivrer une puissance de 100 MW (mégawatts). Elle offre déjà d'énormes avantages pour le chauffage en hiver, mais si les ingénieurs peuvent trouver comment reconvertir la chaleur en électricité de manière efficace, la batterie à sable pourrait révolutionner l'énergie verte.

Abonnez-vous à la lettre d'information La quotidienne : nos dernières actualités du jour. Toutes nos lettres d’information

!

Merci pour votre inscription.
Heureux de vous compter parmi nos lecteurs !