L’architecture de la batterie APB repose sur une accumulation de couches de résine. Un procédé qui vient considérablement réduire les coûts de production. © APB Corp
Tech

Cette nouvelle batterie tout en polymère bat des records d'économie

ActualitéClassé sous :batterie , Nissan , Batterie Lithium-métal polymère

ABP Corp a créé une nouvelle batterie dont le coût de production serait 90 % inférieur à celui d'une lithium-ion.

« Aussi facile que de beurrer une tartine », voici comment le Japonais Hideaki Horie, un ancien ponte de chez Nissan décrit de façon imagée la production des batteries de sa société APB Corp. L'entreprise prétend avoir mis au point une méthode de production qui permettrait de réduire les coûts de 90 % par rapport à ceux de la fabrication d'un modèle reposant sur la technologie lithium-ion.

Il faut dire que la fabrication des batteries lithium-ion coûte très cher, malgré une production de masse qui a fait considérablement baisser les prix. Avec des composants comme les électrodes métalliques et l'électrolyte liquide, elles nécessitent des chaînes de production pratiquement aussi complexes que celles des usines spécialisées dans les semi-conducteurs.

Quelques freins pour la batterie polymère

Hideaki Horie est un vieux routard de la technologie lithium-ion et on peut dire que ce fut l'un des acteurs qui a introduit la technologie dans les voitures électriques. Il connaît en revanche leurs contraintes et notamment celui du coût de production. Pour le réduire et participer au développement des voitures électriques, le Japonais a donc créé sa propre technologie baptisée All Polymer Batteries, ce qui correspond à l'acronyme de sa société : APB. En lieu et place des composants traditionnels, on trouve un empilement constitué de feuilles de polymères. Plus il y a de couches sur la « tartine » et plus la capacité augmente.

Avec ce procédé, la production serait aussi simple que celle de l'acier selon Horie. Mieux encore, contrairement aux batteries Lithium-ion qui ont tendance à chauffer ou sont sujettes aux surtensions, avec l'architecture APB, ces soucis n'existent pas.

En revanche, les polymères sont bien moins conducteurs que ceux d'une batterie lithium-ion. Cela signifie que le volume de la batterie doit être conséquent pour atteindre la capacité souhaitée. Cette contrainte pourrait bien être rédhibitoire pour les batteries APB malgré la faiblesse de leur coût de production.

Cela vous intéressera aussi
Abonnez-vous à la lettre d'information La quotidienne : nos dernières actualités du jour. Toutes nos lettres d’information

!

Merci pour votre inscription.
Heureux de vous compter parmi nos lecteurs !