Sciences

La céruse, pigment de cosmétiques

Dossier - Métal : le plomb
DossierClassé sous :chimie , imprimerie , fonte

-

Le plomb est à la base d'inventions diverses (fil à plomb, caractères d'imprimerie, batteries), il est utilisé dans de nombreux secteurs mais présente aussi une toxicité importante.

  
DossiersMétal : le plomb
 

La céruse est un pigment blanc à base de plomb, utilisé dès l'Antiquité et jusqu'à l'époque moderne, dans la fabrication du fard blanc.

La céruse, pigment blanc, était utilisée dans la fabrication des fards. © DR

Céruse et cosmétiques sous l’Ancien Régime, XVIe-XVIIIe

Sous Catherine de Médicis, la société de cour s'installe en France et introduit l'usage des fards, blanc et rouge. Le blanc témoigne de la distinction de l'aristocrate. Le visage devient donc « un instrument symbolique ». Bien qu'il y existe une fabrication de céruse, la France l'importe de Venise, d'Angleterre et de Hollande. Elle est vendue sous forme de pains pyramidaux. Les particuliers élaborent les produits destinés à leur consommation. Il existe aussi une production de parfumeurs.

La blancheur du visage est de rigueur à cette époque. La céruse est utilisée comme pigment blanc pour les fards et pour faire disparaître les irrégularités de la peau. Mais la céruse coûte cher et ils connaissent son caractère toxique.

La définition des risques a été lente car les informations médicales circulaient peu. Il faut attendre que l'utilisation du plomb soit condamnée en médecine pour que celle de la céruse soit remise en cause en cosmétique, à la fin du XVIIIe.

D'après un article de Catherine LANOË, maître de conférences à l'université d'Orléans.