Sciences

L'épave de Ploumanac'h

Dossier - Métal : le plomb
DossierClassé sous :chimie , imprimerie , fonte

-

Le plomb est à la base d'inventions diverses (fil à plomb, caractères d'imprimerie, batteries), il est utilisé dans de nombreux secteurs mais présente aussi une toxicité importante.

  
DossiersMétal : le plomb
 

L'épave de Ploumanac'h, retrouvée dans l'archipel des Sept Îles (Côtes-d'Armor), a été le lieu de trois campagnes de fouilles, de 1984 à 1986, qui ont révélé des lingots de plomb portant des inscriptions latines.

Détail de lingots de l'épave de Ploumanarc'h exposés au Musée d'Art et d'Histoire de Saint-Brieuc. © Philippe Saget - CC BY-SA 4.0
Des membres de la DRASSM effectuent des plongées archéologiques au-dessus des lingots de plomb de l'épave de Ploumana'ch. © culture.gouv.fr

Située à cinq milles des côtes, face à Perros-Guirec, l'épave de Ploumanac'h gît par 10 mètres de fond, dans une zone où la houle et le courant n'ont pas facilité les recherches.

Un trésor de plomb

Expertisée par le DRASSM en 1983, l'épave présente une importance archéologique certaine, notamment par son chargement de lingots de plomb, témoignage du commerce des matières premières en Manche dans l'Antiquité.

Ces lingots, de forme rustique, ne répondent pas à une typologie rigoureuse, mais portent diverses estampilles. L'étude épigraphique des inscriptions a permis de reconnaître les noms de tribus celtiques de Grande-Bretagne et de dater l'épave entre le IIe et le IVe siècle après J.-C. 

Un lingot de plomb de l'épave. © culture.gouv.fr

D'après le site culture.gouv.fr