L'observation du transittransit de VénusVénus devant le SoleilSoleil le 6 juin 2012 nécessite de prendre un certain nombre de mesures de sécurité, celles employées habituellement pour l'observation des éclipses de Soleiléclipses de Soleil.

Le 6 juin 2012 le transit sera observable en France au lever du soleil pendant un maximum d'une quarantaine de minutes selon la position géographique de l'observateur. À cette époque de l'année on ne peut guère compter sur le brouillardbrouillard pour atténuer l'éclat de notre étoileétoile à l'horizon, il sera donc impératif de se munir de lunettes de protection « spéciales éclipses » qu'on pourra se procurer à l'avance chez des opticiens, des pharmaciens ou dans des magasins spécialisés.

Sans ces lunettes les risques ophtalmologiques auxquels on s'expose lors d'une observation directe du soleil sont de deux natures :

  • des lésions cornéennescornéennes de type kératite, liées essentiellement aux ultravioletsultraviolets, douloureuses mais réversiblesréversibles en quelques jours ;
  • des brûlures rétiniennes liées à l'effet thermique du rayonnement solairerayonnement solaire et à un effet photochimique sur les cellules rétiniennes particulièrement fragiles. Cet effet peut être irréversible et conduire à une altération définitive de la vue.
Les lunettes spéciales éclipses sont indispensables pour observer un transit de Vénus. © AP

Les lunettes spéciales éclipses sont indispensables pour observer un transit de Vénus. © AP

Bien choisir ses lunettes

Pour observer cet événement dans de bonnes conditions de sécurité, il convient donc de se munir de lunettes spéciales de protection complètement opaques à la lumièrelumière normale, comme celles qui ont été largement utilisées lors de l'éclipse du 11 août 1999. De telles lunettes doivent être conformes aux dispositions prévues par la directive européenne 89 / 686 / CEE relative aux équipements de protection individuels, et porter le marquage CE de conformité après examen de conformité réalisé par un laboratoire de contrôle habilité. La norme de référence permettant d'attribuer le marquage CE de conformité est la norme EN 169 : 1992 relative aux verresverres de soudeur, le niveau de référence d'absorptionabsorption pour de telles lunettes est le niveau 14.

Certaines personnes ont pu conserver des lunettes utilisées lors d'éclipses précédentes. Cependant, les lunettes à monture cartonnée et filtre aluminisé doivent être considérées comme étant à usage unique. La qualité du filtre aluminisé risque en effet d'avoir été dégradée, rendant leur protection aléatoire. Il est également possible d'utiliser des verres de soudeur, soit tenus directement à la main, soit montés sur un carton de protection. Ce verre doit être également au regardregard de la norme européenne EN 169 : 1992 un verre n°14, de bonne caractéristique optique. À la différence des lunettes aluminisées, c'est un produit stable dans le temps qui peut être réemployé et ne risque pas de se détériorer ou de se modifier dans le temps : il constitue actuellement la meilleure protection à condition d'être correctement utilisé. Il convient également de mettre en garde contre l'utilisation de moyens de protection de fortune, comme des verres fumés, les films radiologiques ou de simples lunettes de soleil dont la faculté de protection est très insuffisante.

Les instruments doivent également disposer de moyens de filtration de la lumière destinés à protéger les observateurs. © SAML

Les instruments doivent également disposer de moyens de filtration de la lumière destinés à protéger les observateurs. © SAML

En aucun cas le transit de Vénus ne doit être observé avec des instruments d'optique (jumelles, appareil photographique,...) sans un filtre adapté placé à l'avant de l'instrument pour supprimer l'entrée de la chaleurchaleur et de tous les rayons nocifs. Il est également conseillé de limiter à quelques minutes les observations du Soleil avec un verre de soudeur ou des lunettes spéciales et d'effectuer un temps de pause entre deux observations afin de reposer les yeuxyeux