Un lanceur Falcon 9 sur son pas de tir du Centre spatial Kennedy de la Nasa, d'où décolleront les astronautes à destination de la Station spatiale internationale. © SpaceX

Sciences

Curieux : la Nasa autorise SpaceX à faire le plein d'un lanceur avec des astronautes à bord

ActualitéClassé sous :vol habité , SpaceX , Falcon 9

Pour la préparation de son futur système de lancement habité, SpaceX a proposé à la Nasa de faire le plein de son lanceur avec les astronautes à bord ! Une procédure inédite mais acceptée par la Nasa. Les risques ont été jugés suffisamment bas (le risque 0 n'existe pas dans les vols habités) pour l'autoriser. 

Alors que le premier vol d'essai inhabité du Crew Dragon, prévu en novembre 2018, est en préparation, la Nasa et SpaceX ont finalisé les plans pour les opérations du jour du lancement de ce système de lancement lorsqu'il sera opérationnel. Et petite surprise, la Nasa a autorisé SpaceX à faire le plein de son lanceur lorsque les astronautes seront à bord ! 

Une décision plutôt surprenante, surtout quand on se souvient que l'explosion au sol d'un lanceur Falcon 9, survenue le 1er septembre 2016, s'est produite pendant le remplissage des réservoirs. L'explosion du lanceur avait été provoquée par l'explosion initiale d'un des trois réservoirs d'hélium logés à l'intérieur du réservoir d'oxygène liquide de l'étage supérieur du lanceur. Depuis cette date, les vérifications et les modifications apportées dans la construction de ce réservoir, réalisé en matériaux composites fibrés pour résister à la pression, ont convaincu la Nasa. D'ici au mois d'avril, ses équipes continueront à mener des analyses et des tests indépendants pour s'assurer que tous les risques identifiés ont été atténués ou acceptés. Avant la certification de cette procédure, cinq démonstrations de ravitaillement du lanceur Falcon 9, version Block 5, sont notamment prévues.

Le Falcon 9, un lanceur arrivé à maturité

« Pour prendre cette décision, nos équipes ont procédé à un examen approfondi des opérations au sol, de la conception du lanceur, du système d'évacuation d'urgence et de l'historique opérationnel de SpaceX », a déclaré Kathy Lueders, responsable du programme d'équipage commercial de la Nasa. « La sécurité de notre personnel a été le moteur de cette analyse, et l'équipe a estimé que ce plan présentait le moins de risques. » 

Si tout se déroule comme prévu, le jour du lancement, les réservoirs d'hélium seront remplis avant l'arrivée des astronautes. Ils embarqueront ensuite dans la capsule, environ deux heures avant le lancement. Une fois que les équipes au sol auront quitté la rampe de lancement, les systèmes d'échappement de lancement seront activés environ 38 minutes avant le décollage, juste avant le début du ravitaillement. Les contrôleurs de lancement SpaceX commenceront alors à charger le kérosène de qualité de fusée et l'oxygène liquide densifié environ 35 minutes avant le lancement. Le compte à rebours et les préparatifs de lancement peuvent être arrêtés automatiquement jusqu'au dernier moment avant le lancement. Dans le cas d'une urgence à n'importe quel moment avant et après le lancement, le système d'évacuation d'urgence devrait permettre aux astronautes d'évacuer le lanceur en toute sécurité.

  • Le plein du lanceur sera effectué avec les astronautes à bord du lanceur.
    Une procédure inédite dans l'histoire des vols habités mais approuvée par la Nasa.
    La dernière version du Falcon 9, la Block 5, corrige les défauts à l'origine de l'explosion d'un lanceur, de version antérieure, sur son pas de tir en septembre 2016.
Abonnez-vous à la lettre d'information La quotidienne : nos dernières actualités du jour.

!

Merci pour votre inscription.
Heureux de vous compter parmi nos lecteurs !

Cela vous intéressera aussi