Sciences

Détection de trous noirs cachés

ActualitéClassé sous :Univers , astronome , trou noir

Les astronomes ont découvert trente et un trous noirs supermassifs grâce à un observatoire "virtuel". Ces objets ont été trouvés en étudiant certains types de quasars.

Simulation d'un trou noir (centre) et de son disque d'accrétion (vert-jaune-rouge)

Les quasars sont des objets ressemblant à des étoiles, qui seraient alimentés par des trous noirs supermassifs, pensent les chercheurs.

Paolo Padovani, de l'observatoire européen austral (European Southern Observatory - ESO), et ses collègues, ont cherché un type rare de quasars connu sous le nom de "quasars obscurcis". Ces objets, comme leur nom l'indique, sont partiellement cachés par des nuages de poussière et de gaz, qui les rendent trop pâles pour être observés par des méthodes classiques. Afin de contourner cette difficulté, l'équipe a utilisé l'Astrophysical Virtual Observatory, banque de donnée qui combine les informations du télescope spatial Hubble collectées dans la lumière visible, celles du Very Large Telescope (VLT) dans le proche infrarouge et celles de l'observatoire Chandra dans le rayonnement X. Ils ont trouvé soixante huit quasars obscurcis candidats, dont trente et un présentaient des caractéristiques suggérant qu'ils étaient associés à des trous noirs supermassifs.

La découverte signifierait que le nombre de trous noirs supermassifs a été sous-estimé d'un facteur deux au moins, indique Padovani. Cela a d'importantes implications en termes de compréhension des noyaux galactiques actifs, des quasars ainsi que de la formation des galaxies, ajoute-t-il. Les résultats démontrent aussi le potentiel des méthodes virtuelles d'observation.

Cela vous intéressera aussi