Sciences

Viagra : fini les troubles de l'érection, bonjour les problèmes de vision ?

ActualitéClassé sous :recherche , viagra , érection

-

Des chercheurs ont observé des cas de neuropathie optique ischémique non artéritique (NOINA) chez sept hommes qui avaient pris du viagra. Cette pathologie peut affecter la vue de façon grave. La petite pilule bleue aurait-elle un revers de médaille ?

© Matrix
© Fey Gueules d'Humour pour Futura-Sciences

Des chercheurs de l'Université du Minnesota ont publié en mars dans le Journal of Neuro-ophtalmology une étude menée sur sept cas de neuropathie optique ischémique non artéritique (NOINA) apparue à la suite d'une prise de Viagra. Des exemples similaires avaient d'ailleurs déjà été rapportés auparavant à sept reprises. Une NOINA est une sorte d'infarctus de l'œil.Elle survient lorsque la circulation sanguine est interrompue au niveau du nerf optique et se traduit, entre autres, par une baisse d'acuité visuelle brutale et des anomalies du champ visuel liées aux lésions des fibres optiques sur l'œil concerné. Ainsi, si ces hommes, âgés de 50 à 69 ans, avaient temporairement retrouvé une pêche d'enfer... ils présentaient aussi tous les symptômes d'une NOINA dans les 36 heures après l'ingestion du sildénafil (molécule active du Viagra) !

Or, il faut le signaler : "depuis quelques années, nous savons que certaines personnes qui prennent du Viagra éprouveront des modifications de couleurs temporaires dans leur vision et verront les choses en bleu ou en vert" indique Howard Pomeranz, spécialisé en ophtalmologie à la faculté de médecine de l'Université du Minnesota, et auteur de la publication. Mais là, il ne s'agit plus de voir la vie en bleu, c'est une autre histoire : "une NOINA est un état beaucoup plus sérieux car il peut conduire à une perte de vision définitive !" reconnaît le médecin. Pourtant, pas de panique ni de conclusions hâtives. En effet, tous ces hommes avaient au moins deux points communs : ils présentaient un facteur de risque d'artériosclérose (hypertension, diabète, hypercholestérolémie...) et un rapport C/D ('cup/disk') très faible. Qu'est-ce donc que ce rapport ? Une façon d'estimer la relation qu'il existe entre les vaisseaux sanguins et le nerf optique dans un espace particulier situé en arrière de l'œil. Plus le rapport C/D est faible, plus le nerf optique est proche des vaisseaux...

"Le Viagra régule une substance chimique dans l'organisme qui resserre le diamètre des artères. Cette constriction peut interrompre le flux sanguin qui arrive au nerf optique, surtout chez les gens qui présentent un faible rapport C/D (chez lesquels les vaisseaux sanguins et les nerfs sont étroitement liés), et provoquer une NOINA" précise Howard Pomeranz. Evidemment, le risque de présenter un terrain favorable à l'apparition d'une NOINA reste très faible. Mais pour le chercheur, il existe une relation évidente entre la prise de Viagra et les NOINA. Son conseil est le suivant, et s'adresse surtout aux ophtalmologistes : ils devraient questionner leurs patients atteints de NOINA sur l'utilisation de Viagra et les avertir du danger potentiel...

Abonnez-vous à la lettre d'information La quotidienne : nos dernières actualités du jour.

!

Merci pour votre inscription.
Heureux de vous compter parmi nos lecteurs !

Cela vous intéressera aussi