Alors que l’exposition « Toutankhamon, le Trésor du Pharaon » ouvre ses portes à Paris, la légende du plus célèbre des pharaons continue de fasciner. © Dieter Hawlan, Fotolia

Sciences

Toutankhamon : les trésors du mystérieux pharaon sont de retour à Paris !

ActualitéClassé sous :égyptologie , égypte , Toutankhamon

Toutankhamon n'est assurément pas le pharaon le plus important de l'histoire de l'Égypte. Il en est toutefois probablement le plus célèbre. Jusqu'au mois de septembre 2019, grâce à l'exposition Toutankhamon, le Trésor du Pharaon qui fait escale à Paris, les curieux auront tout le loisir de se plonger dans les mystères qui l'entourent.

À partir du 23 mars et jusqu'au 15 septembre prochain, la Grande Halle de La Villette accueille à Paris un véritable événement. Les quelque 150 pièces inestimables qui constituent l'exposition itinérante : Toutankhamon, le Trésor du Pharaon. Des pièces vieilles de 3.000 ans issues de la tombe du pharaon mise à jour dans la Vallée des Rois (Louxor, Égypte) en novembre 1922 par l'archéologue Howard Carter et son mécène Lord Carnarvon. Plus de 50 ans que cela n'était pas arrivé. Résultat : une semaine avant l'ouverture de l'exposition, quelque 130.000 billets ont d'ores et déjà été prévendus sur internet.

Toutankhamon, un pharaon qui fascine !

Dans l'histoire de l’Égypte, Toutankhamon n'a eu qu'une importance limitée. Mais il est le seul pharaon dont les archéologues aient pu trouvé pareil tombeau, la plupart des autres ayant été pillés. Cinq pièces et pas moins de 4.500 objets. Du mobilier, des bijoux, des statuettes, dont bon nombre en or massif. Et un sarcophage en quartzite rouge renfermant la momie du pharaon. Ainsi qu'un masque funéraire en or de plus de 10 kilos, incrusté de lapis-lazuli et d'autres pierres semi-précieuses, devenu emblématique. Malheureusement, celui-ci ne sera pas exposé à Paris, une loi égyptienne interdisant désormais de le déplacer.

Jusqu'à l'ouverture de son tombeau, Toutankhamon était resté peu connu des archéologues. Depuis, il semble fasciner les égyptologues tout autant que le grand public. Sans doute la conséquence des nombreux mystères qui planent autour de lui. Rapidement après la découverte, d'ailleurs, la légende d'une malédiction se fait jour. C'est d'abord Lord Carnarvon qui meurt, en 1923... d'une septicémie. Puis plusieurs personnes liées à la découverte du tombeau. Une quarantaine... alors que des centaines de visiteurs sont entrés dans le tombeau dans les années 1920. Et ce n'est qu'en 1939, alors qu'il vient d'achever son ouvrage portant sur la sépulture, qu'Howard Carter disparaît... victime d'un lymphome.

Dans la Grande Halle de La Villette, les muséographes ont opté pour une semi-pénombre, entretenant l’ambiance mystérieuse qui règne autour de Toutankhamon. Et pour protéger le trésor d’une valeur inestimable, ce sont presque toutes les portes qui ont été changées pour des modèles en acier trempé. © MartinFeneau, Twitter

L’occasion ou jamais de découvrir des pièces uniques

Rappelons que selon les derniers travaux des chercheurs, Toutankhamon serait le fils d’Akhénaton et... de l'une de ses sœurs. Et il aurait accédé au trône à l'âge de 9 ans - voire même un peu avant -, vers 1333 avant Jésus-Christ. Il aurait épousé sa demi-sœur Ankhsenpaamon et - même si les momies de deux petites filles mort-nées ont été retrouvées à ses côtés - serait resté sans descendance. Il faut dire qu'une constitution fragile semble l'avoir emporté avant même qu'il ne fête ses 20 ans.

C'est en tout cas ce que pensent aujourd'hui les spécialistes. Car les égyptologues en sont convaincus : il reste encore beaucoup à découvrir concernant Toutankhamon. Il semblerait ainsi que le trésor du pharaon soit en réalité... celui de sa sœur. Meritaton a régné pendant quelques années, à la mort d'Akhenaton. Toutankhamon n'avait alors pas plus de 4 ans. Et sa sœur a constitué un trousseau funéraire qui n'est jamais revenu à sa dépouille. Le célèbre pharaon aurait ainsi fait graver les pièces à son nom avant de les placer dans sa propre sépulture.

« C’est la dernière fois que les éléments du trousseau funéraire sortiront d’Égypte avant de rejoindre le Grand Musée ».

Quoi qu'il en soit, il n'y aura peut-être pas d'autre occasion que cette exposition pour découvrir tous ces trésors sur le sol français. Car le directeur du département des Antiquités égyptiennes au Louvre l'affirme : « C'est la dernière fois que les éléments du trousseau funéraire sortiront d'Égypte avant de rejoindre le Grand Musée ». Alors, n'hésitez plus...

  • Du 23 mars au 25 septembre 2019, la Grande Hall de La Villette (Paris) accueille l’exposition « Toutankhamon, le Trésor du Pharaon ».
  • L’occasion de découvrir quelques-unes des pièces uniques trouvées dans le tombeau du pharaon.
  • Et de faire la lumière sur certains mystères qui continuent d’entourer sa vie.
Abonnez-vous à la lettre d'information La quotidienne : nos dernières actualités du jour.

!

Merci pour votre inscription.
Heureux de vous compter parmi nos lecteurs !