Sciences

La planète naine Cérès affiche une multitude de points lumineux

ActualitéClassé sous :Ceres , Dawn , Vesta

Arrivée début mars autour de Cérès, la sonde Dawn commence sa cartographie et l'étude de la planète naine. De nouvelles images prises à 13.600 km seulement montrent mieux les fameux points lumineux qui maculent sa surface : plus la résolution est élevée et plus il y en a...

La planète naine Cérès photographiée par la mission Dawn, le 4 mai 2015 à 13.600 km de distance. Le duo de points lumineux situés dans le cratère apparaît entouré d’une multitude d’autres surfaces réfléchissantes. © Nasa, JPL-Caltech, Ucla, MPS, DLR, IDA

Découvert en 1801, Cérès, le corps le plus massif de la ceinture d'astéroïdes commence à se dévoiler sous les caméras de Dawn, arrivée dans son champ gravitationnel début mars 2015. Lors de son approche, les semaines précédentes, nous avons pu faire connaissance avec les reliefs de cette planète naine -- la première jamais visitée --, de 950 km de diamètre et découvert, entre autres, l'existence d'énigmatiques points lumineux un peu partout à sa surface.

Après plusieurs manœuvres de navigation, la sonde a accompli une première série de survols pour la cartographie à quelque 13.600 km d'altitude, entre le 23 avril et le 9 mai. Les nouvelles images que vient de publier la Nasa montrent les paysages de cet astre sphérique, les 3 et 4 mai, avec une résolution plus élevée que précédemment (1,3 km par pixel). Les fameux points brillants qu'arbore Cérès sont plus détaillés que jamais, si bien que le plus remarquable d'entre eux, le fameux duo désigné spot 5, apparaît en réalité multiple.

Séquence créée à partir des images prises par Dawn le 3 et 4 mai 2015 lors des orbites de cartographie à 13.600 km d’altitude. © Nasa, JPL-Caltech, Ucla, MPS, DLR, IDA

Un matériau très réfléchissant

Pour l'instant, leur composition n'a pas encore pu être déterminée. Toutefois, les chercheurs de la mission peuvent d'ores et déjà « conclure que la luminosité intense de ces points est due à la réflexion de la lumière du Soleil par un matériau très réfléchissant à la surface, probablement de la glace » commente le directeur scientifique de la mission, Christopher Russell (université de Californie).

À présent, Dawn prépare sa seconde série de survols programmée pour le 6 juin, à seulement 4.400 km de la surface, pour une cartographie plus approfondie.

La sonde spatiale est la toute première à visiter deux corps distincts, d'abord Vesta (entre 2011 et 2012) puis Cérès actuellement. Grâce à cette mission dont le nom signifie aube (en anglais dawn), les planétologues engrangent de nombreuses informations sur les origines de notre Système solaire. Ces corps conservent en effet les ferments et les traces de la formation des planètes et leur géomorphologie témoigne du passé.

Abonnez-vous à la lettre d'information La quotidienne : nos dernières actualités du jour.

!

Merci pour votre inscription.
Heureux de vous compter parmi nos lecteurs !

Cela vous intéressera aussi