Mots-clés |
  • Astronautique,
  • Nasa,
  • Exploration robotique,
  • astéroïde,
  • Vesta,
  • Ceres,
  • Système solaire,
  • planétologie comparée,
  • propulsion électrique

Après avoir étudié Vesta, Dawn s’en va rejoindre Cérès

La sonde Dawn achève sa mission autour de Vesta. Elle s'en éloigne progressivement, en spirale en quelque sorte, à destination de Cérès, connu pour être le plus grand astéroïde de la ceinture d’astéroïdes, située entre les orbites de Mars et de Jupiter. Il est si grand qu’il a été récemment classé dans les planètes naines.

Cette mosaïque d'images combine des vues acquises dans l'infrarouge et le visible. Les couleurs de Vesta mettent donc en évidence les minéraux qui composent la surface de l'astéroïde. Seul hic, si le vert est associé au fer, les scientifiques n'ont pas encore identifié la nature et la composition des éléments indiqués par les autres couleurs. © Nasa/JPL-Caltech/Ucla/MPS/DLR/Ida/PSI Cette mosaïque d'images combine des vues acquises dans l'infrarouge et le visible. Les couleurs de Vesta mettent donc en évidence les minéraux qui composent la surface de l'astéroïde. Seul hic, si le vert est associé au fer, les scientifiques n'ont pas encore identifié la nature et la composition des éléments indiqués par les autres couleurs. © Nasa/JPL-Caltech/Ucla/MPS/DLR/Ida/PSI

Après avoir étudié Vesta, Dawn s’en va rejoindre Cérès - 2 Photos

PDF

La sonde Dawn a été lancée en septembre 2007 pour un périple de plusieurs années qui l'a conduite à se satelliser autour de Vesta en juillet 2011 et doit l’amener à Cérès en février 2015. Initialement, cette sonde aurait dû quitter Vesta le 22 mai 2012 pour rejoindre Cérès. Mais, pour satisfaire les scientifiques qui souhaitaient passer plus de temps au-dessus de Vesta, la Nasa a décidé de prolonger la mission jusqu’à cet été.

Le départ de la sonde de Vesta à destination de Cérès se fera sur plusieurs semaines, par paliers. La manœuvre donnant le coup d’envoi du départ a commencé le 25 juillet et prendra fin le 26 août, date à laquelle la sonde ne sera plus dans le champ de gravité de Vesta en raison de son éloignement. Elle sera alors à quelque 17.000 km. La dernière photographie de Vesta est prévue le 1er septembre depuis une distance de 38.000 km. D’ici là, plusieurs paliers sont prévus pour permettre des observations scientifiques à différentes altitudes. Le palier du 22 août promet de bien belles photos. La sonde se trouvera à environ 6.000 km de la surface de Vesta, plongée dans la nuit, elle devrait néanmoins observer un fin croissant lumineux de l'astéroïde.

Depuis plus d’un an qu’elle tourne autour de Vesta, la sonde Dawn a cartographié la totalité de la surface de l’astéroïde à plusieurs reprises dans divers angles et depuis des altitudes différentes. Il en résulte une variété de carte, topographiques et de gravité, ou en trois dimensions. La carte du haut représente l'élévation (elevation), celle du bas l'attraction gravitationnelle (gravitational pull), le gal étant l'unité de mesure de l'accélération. © Nasa/JPL-Caltech/Ucla/MPS/DLR/Ida
Depuis plus d’un an qu’elle tourne autour de Vesta, la sonde Dawn a cartographié la totalité de la surface de l’astéroïde à plusieurs reprises dans divers angles et depuis des altitudes différentes. Il en résulte une variété de carte, topographiques et de gravité, ou en trois dimensions. La carte du haut représente l'élévation (elevation), celle du bas l'attraction gravitationnelle (gravitational pull), le gal étant l'unité de mesure de l'accélération. © Nasa/JPL-Caltech/Ucla/MPS/DLR/Ida

Dawn : le pari gagnant de la propulsion électrique

Un beau cliché en perspective mais qui sera utilisé à des fins scientifiques pour mesurer la force de la réflexion de la lumière du Soleil depuis cet angle, devant aider à comprendre certaines propriétés des matériaux de surface.

Le bilan scientifique autour de Vesta est évidemment très positif. Plusieurs années de travail attendent les chercheurs pour comprendre cet astéroïde qui garde en lui les stigmates de plus de 4,5 milliards d'années dans la ceinture principale d'astéroïdes.


Lorsque Dawn quitte la Terre en septembre 2007, la Nasa parie sur le rendement de la propulsion électrique pour mener sa sonde jusqu’à Vesta puis Cérès. En ne consommant qu'un dixième du carburant qui aurait été nécessaire à un moteur classique pour rejoindre la ceinture d’astéroïdes, où se situent Vesta ou Cérès, le gain de masse est si significatif qu’il permet à Dawn d’atteindre ces deux objets, ce qui n'aurait pas été possible avec un moteur classique.


A voir aussi sur Internet

Sur le même sujet

Vos réactions

Chargement des commentaires