Sciences

Rétrospective en image : les éclipses de l'année 2011

ActualitéClassé sous :Astronomie , éclipse , éclipse solaire

L'année qui s'achève aura connu quatre éclipses solaires et deux lunaires. La moitié de ces phénomènes ont été observables en France et nous ont valu de belles images dans ces colonnes. Petit florilège pour le plaisir des yeux...

Nouvelle éclipse de Lune dans la soirée du 10 décembre 2011. © Sylvain62

Dans sa course autour de la Terre, la Lune s'aligne parfois avec le Soleil. Si l'alignement se fait dans l'ordre Soleil-Lune-Terre, on assiste alors à une éclipse de Soleil. Dans une bande n'excédant jamais 300 kilomètres de large on peut alors admirer le Soleil noir entouré d'une auréole lumineuse, la couronne, au milieu du ciel plongé quelques minutes dans l'obscurité. C'est l'éclipse totale de Soleil, un magnifique spectacle qui se paie au prix fort puisqu'il est indispensable de voyager pour aller se poster exactement sur la ligne de centralité afin de jouir de la totalité. La dernière éclipse totale visible en France s'est déroulée le 11 août 1999 et la prochaine est attendue pour septembre 2081.

En dehors de cette zone étroite qui correspond au cône d'ombre lunaire, l'éclipse de Soleil est partielle : il faut alors des lunettes spéciales pour observer le très brillant croissant de Soleil et les non-avertis ne remarquent même pas la légère baisse de luminosité produite par le masque lunaire. Lorsque l'alignement se fait dans l'ordre Soleil-Terre-Lune, la moitié de notre planète assiste à une éclipse de Lune. On comprend donc mieux pourquoi les éclipses de Soleil sont si rares en un lieu donné. Sur les six éclipses de l'année 2011, les deux éclipses de Lune ont été observées en France alors que seule la phase partielle d'une des quatre éclipses solaires a pu être suivie.

Quelques images du croissant solaire qu'on pouvait observer à l'aube du 4 janvier envoyées par les internautes à Futura-Sciences. © D.R.

Une éclipse de Soleil...

L'année commence en fanfare avec une éclipse partielle de Soleil le mardi 4 janvier à l'aube. Selon leur position géographique en France, les observateurs admirent une éclipse dont la grandeur varie de 0,64 à 0,76, sachant qu'une éclipse totale équivaut à 1. Malgré des conditions météorologiques assez médiocres, de très nombreux photographes se mobilisent et envoient leurs images à Futura-Sciences. Pour la plupart ils observent depuis les Alpes et le Nord de la France (le Sud étant cette fois-ci sous les nuages), mais certains nous adressent des clichés pris depuis la Suisse, la Belgique et même Stockholm !

Phase totale de l'éclipse de Lune rouge sombre du 15 juin 2011. © Patrice G.

... et deux éclipses de Lune

Le 15 juin, lorsque la Pleine Lune se lève vers 19 h 40, elle a déjà commencé depuis une vingtaine de minutes sa longue traversée du cône d'ombre terrestre. En raison de la déviation des rayons solaires qui traversent notre atmosphère, notre satellite naturel n'est pas plongé dans le noir mais se pare de belles couleurs allant de l'orange clair au rouge foncé, un spectacle féérique que les astrophotographes immortalisent. Certains se concentrent sur la phase totale à l'aide d'un télescope comme Patrice G., un astronome amateur installé sur l'île de la Réunion (image ci-dessus) alors que d'autres préfèrent restituer l'éclipse au-dessus d'éléments terrestres sous la forme d'un paysage céleste.

Ambiance au-dessus du Château du Clos de Vougeot dans la soirée du 15 juin. © J.-B. Feldmann

Environ six mois plus tard, le 10 décembre dernier, le spectacle se reproduit presque à l'identique, mais cette fois-ci les observateurs français n'assistent qu'à la fin de l'éclipse de Lune. Si 2012 ne nous permettra pas d'admirer d'éclipse depuis la France, les passionnés ont déjà coché sur leur agenda la date du 6 juin. Ce jour-là nous assisterons à un transit de Vénus devant le Soleil, un phénomène exceptionnel que nous ne reverrons pas avant l'année 2117 !  

Cela vous intéressera aussi