La quatrième et dernière éclipse solaire de l'année 2011 s'est produite ce matin mais n'a sans doute pas été suivie par beaucoup d'observateurs, si l'on en juge par sa zone de visibilité.
Cela vous intéressera aussi

Si l'année 2010 a été marquée par une magnifique éclipse totale de Soleil observable le 11 juillet sur une étroite bande traversant le Pacifique et l'île de Pâques, 2011 n'aura connu que des éclipses solaires partielles. Ces dernières sont moins spectaculaires puisque le SoleilSoleil n'est masqué qu'en partie et qu'il ne fait donc pas nuit en plein jour, mais la France a quand même bien profité de l'éclipse partielle du 4 janvier à l'aubeaube avec une pluie d'images sur Futura-Sciences pour l'occasion. Rappelons que notre pays a connu sa dernière éclipse totale de Soleil le 11 août 1999.

L'éclipse d'aujourd'hui concernait le pôle Sud, l'Afrique du Sud, la Tasmanie et la Nouvelle-Zélande. Elle n'est donc que partielle, le cônecône d'ombre lunaire ne touchant jamais la TerreTerre, passant à 330 kilomètres au-dessus de l'AntarctiqueAntarctique, un continent glacé et ne laissant visible qu'un dixième du disque solaire.

C'est notre satellite naturel qui nous console de cette année sans éclipse totaleéclipse totale de Soleil : le 15 juin dernier on pouvait admirer une sombre éclipse de Lune en début de soirée, un spectacle qui va se reproduire presque à l'identique le 10 décembre prochain. Mais le Soleil nous a déjà fixé un rendez-vous exceptionnel puisque le 6 juin 2012 nous pourrons vivre un transit de Vénus devant notre étoileétoile !