Sciences

Une éclipse totale de Soleil aujourd'hui dans le Pacifique

ActualitéClassé sous :Astronomie , soleil , lune

Les amoureux de grands phénomènes astronomiques ont rendez-vous sur les quelques morceaux de terre que l'ombre de la Lune va balayer ce dimanche 11 juillet au cours d'une éclipse totale de notre étoile.

Comme lors de l'éclipse totale de Soleil qui se déroula en France le 11 août 1999, les astronomes chercheront cette fois encore à photographier la couronne et les protubérances solaires. Crédit J.-B. Feldmann

Presqu'un an après la plus longue éclipse du siècle qui avait eu lieu en Asie le 22 juillet 2009, le Soleil a de nouveau rendez-vous avec la Lune. La plus grande partie de la scène va se dérouler en pleine mer. La Patagonie et quelques îles (Pâques, Cook, Tuamotu...) seront les rares points émergés d'où l'on pourra suivre le spectacle. Les habitants de Tahiti devront prendre le bateau : à Papeete, la capitale administrative, il restera encore 2% de Soleil visible au maximum de l'éclipse, un infime croissant dont la luminosité empêchera de profiter de la couronne et des protubérances solaires.

Carte des circonstances de l'éclipse totale de Soleil du 11 juillet 2010. Crédit F. Espenak / Nasa / GSFC

Car pour les éclipses de Soleil, point de salut sans déplacement. Le spectacle ne s'offre qu'aux privilégiés qui sont postés dans une bande large d'environ 250 kilomètres. C'est dans cette portion que la nuit se produit pendant quelques minutes : les plus brillantes étoiles et les planètes deviennent alors visibles, alors que le Soleil entièrement caché par la Lune révèle sa périphérie, que l'on ne peut observer le reste du temps qu'avec un coronographe.

Ce 11 juillet l'ombre lunaire touchera notre planète à partir de 18 heures 15 au large de la Nouvelle-Zélande. Vers 20 heures 11 elle plongera dans la nuit l'île de Paques pendant un peu plus de 4 minutes, une destination qui très prisée des astronomes et des touristes en raison de ses célèbres statues monumentales. L'éclipse prendra fin au sud de l'Argentine vers 20 heures 51. L'ombre lunaire aura alors parcouru plus de 11.000 kilomètres à une vitesse variant de 0,5 à 8 kilomètres à la seconde.

Vous pouvez retrouver toutes les informations concernant ce phénomène (ainsi que sur les éclipses passées et à venir) sur le site de Xavier Jubier.

Abonnez-vous à la lettre d'information La quotidienne : nos dernières actualités du jour.

!

Merci pour votre inscription.
Heureux de vous compter parmi nos lecteurs !

Cela vous intéressera aussi