Sciences

Une Mouette cosmique pour un télescope de l'ESO

ActualitéClassé sous :Astronomie , Observatoire de La Silla , ESO

Une nouvelle image provenant de l'Observatoire de La Silla de l'ESO montre une partie d'une nurserie stellaire surnommée la nébuleuse de la Mouette. Ce nuage de gaz, officiellement appelé Sharpless 2-292, semble former la tête d'une mouette et rougeoie de manière éclatante à cause du rayonnement énergétique provenant de jeunes étoiles très chaudes cachées en son cœur.

Cette vue détaillée de la tête de la nébuleuse de la Mouette (Sharpless 2-292) a été réalisée par la caméra WFI (Wide Field Imager) sur le télescope de 2,2 m MPG/ESO. © ESO

Les nébuleuses sont parmi les objets les plus impressionnants visuellement dans le ciel nocturne. Ce sont des nuages interstellaires de poussière, de molécules, d'hydrogène, d'hélium et d'autres gaz ionisés dans lesquels naissent les nouvelles étoiles. Bien qu'elles soient de différentes formes et de différentes couleurs, nombreuses sont celles qui ont une caractéristique commune : quand on les observe pour la première fois, leurs formes bizarres et évocatrices déclenchent l'imagination des astronomes et conduisent à des noms curieux. Cette spectaculaire région de formation d'étoiles, qui s'est vu attribuer le surnom de nébuleuse de la Mouette, n'est pas une exception.

Cette nouvelle image réalisée avec la camera WFI (Wide Field Imager) sur le télescope de 2,2 m MPG/ESO à l'Observatoire de La Silla de l'ESO au Chili, montre la tête de la nébuleuse de la Mouette. Il ne s'agit que d'une partie de la nébuleuse connue plus officiellement en tant qu'IC 2177. Elle déploie ses ailes sur une envergure de plus de 100 années-lumière et ressemble à une mouette en plein vol. Ce nuage de gaz et de poussière se trouve à environ 3.700 années-lumière de la Terre. L'oiseau tout entier ressort mieux sur les images à grand champ.

Cette image à grand champ a capturé la région évocatrice et riche en couleurs de la nébuleuse de la Mouette, IC 2177, à la frontière des constellations de la Licorne et du Grand Chien. Cette vue a été créée à partir d’images réalisées dans le cadre du Digitized Sky Survey 2. © ESO, Digitized Sky Survey 2, Davide De Martin

Une nébuleuse en rouge et bleu

La nébuleuse de la Mouette se situe à la frontière entre les constellations de la Licorne et du Grand Chien et est proche de Sirius, l'étoile la plus brillante du ciel nocturne. La nébuleuse se trouve plus de quatre cents fois plus loin de la Terre que ne l'est cette étoile bien connue. Le complexe de gaz et de poussière qui forme la tête de la mouette rougeoie de manière éclatante dans le ciel à cause du puissant rayonnement ultraviolet provenant en majorité d'une jeune étoile brillante - HD 53367 - que l'on peut repérer au centre de l'image et qui pourrait être prise pour l'œil de la Mouette. Le rayonnement des jeunes étoiles fait briller d'une riche couleur rouge l'hydrogène environnant et devient une région HII. La lumière de l'étoile chaude bleuâtre est aussi diffusée par les minuscules particules de poussière de la nébuleuse, créant une brume bleue qui contraste à certains endroits de l'image.

Bien qu'une petite concentration lumineuse dans le complexe de la nébuleuse de la Mouette ait été observée pour la première fois par l'astronome germano-anglais Sir William Herschel à la fin 1785, il a fallu attendre l'invention de la photographie, environ un siècle plus tard, pour découvrir la partie que nous voyons ici. Par chance cette nébuleuse se trouve à proximité de la nébuleuse du Casque de Thor (NGC 2359), qui a remporté le récent concours de l'ESO « Choisissez ce que le VLT observe ». Avec sa forme caractéristique et son nom peu commun, elle a été le tout premier objet choisi par les membres du public pour être observé par le très grand télescope (VLT) de l'ESO. Ces observations feront partie des célébrations du 5 octobre 2012, jour du 50e anniversaire de l'ESO, et seront diffusées en direct depuis le VLT à Paranal.

Cela vous intéressera aussi