Sciences

La course nocturne de Cérès photographiée par un astronome amateur

ActualitéClassé sous :Astronomie , astéroïde , planète naine

Trois semaines avant sont passage au plus près de la Terre, la planète naine Cérès est sous le regard des astronomes. Un amateur de notre forum a saisi son passage rapide devant la nébuleuse NGC 6559.

Pendant les 3 heures 10 de poses nécessaires pour obtenir une image de la faible nébuleuse NGC 6559, la planète naine Cérès s'est déplacée, laissant un trait lumineux. Crédit J.-P. Guinot

Cérès est la seule planète naine à circuler dans la ceinture d'astéroïdes située entre Mars et Jupiter. Découverte en 1801 par l'astronome italien Giuseppe Piazzi, elle mesure environ 950 kilomètres de diamètre et est sans doute constituée de différents composés hydratés et de glace d'eau. Actuellement de magnitude 8, elle passera à l'opposition le 18 juin à une distance inférieure à deux unités astronomiques. Cérès devrait recevoir en 2014 la visite de la sonde américaine Dawn en route depuis septembre 2007. En attendant, c'est le télescope spatial Hubble qui en a réalisé l'image la plus détaillée en janvier 2004.

Profitant de son rapprochement du mois de juin les astronomes amateurs vont essayer de l'observer. Plus modestement que le télescope Hubble, ils chercheront surtout à mettre en évidence son déplacement rapide sur la voûte céleste. Le plus délicat pour eux sera de retrouver la planète naine visible comme un simple point lumineux au milieu d'un fourmillement d'étoiles. Cérès circule en effet dans le Sagittaire, l'une des constellations qui se superpose à la Voie lactée, la zone stellaire la plus dense de notre galaxie.

La planète naine Cérès vue par le télescope spatial Hubble. Crédit Nasa

Une image pédagogique et esthétique

Dans la nuit du 27 au 28 mai, l'astrophotographe amateur J.-P. Guinot a pointé Cérès depuis son site d'observation dans les Alpes-Maritimes. Sa lunette de 100 millimètres de diamètre a accompagné pendant un peu plus de trois heures le mouvement de rotation de la sphère céleste de façon à voir les étoiles comme des points fixes. Un seul objet s'est déplacé pendant ce temps, c'est la planète naine Cérès, comme le prouve cette animation réalisée par l'astrophotographe avec une caméra CCD placée à l'arrière de sa lunette.

Mais J.-P. Guinot n'avait pas choisi de faire cette observation par hasard : cette nuit-là Cérès passait devant la nébuleuse NGC 6559. Située à environ 5.000 années-lumière de nous, cette nébuleuse à émission est constituée d'hydrogène. Le gaz qui la compose est ionisé par l'énergie qu'émettent les étoiles les plus proches, ce qui rend cette nébuleuse lumineuse. Les filaments sombres qui la partagent en plusieurs morceaux sont constitués de poussière qui absorbe la lumière visible. Au moment de cette observation, Cérès était en gros 300 millions de fois plus proche de nous que la nébuleuse NGC 6559 ! J.-P. Guinot a combiné 19 poses de 600 secondes pour réaliser l'image finale (voir au bas de l'article) : 3 heures 10 de poses destinées à accumuler assez de lumière pour rendre la nébuleuse visible, un temps pendant lequel le déplacement de Cérès s'est soldé par une petite trace lumineuse.

Vous pouvez retrouver le travail de J.-P. Guinot dans cette discussion, ainsi que de nombreuses autres images sur notre forum d'astronomie.

Abonnez-vous à la lettre d'information La quotidienne : nos dernières actualités du jour.

!

Merci pour votre inscription.
Heureux de vous compter parmi nos lecteurs !

Cela vous intéressera aussi