Sciences

Crash à l'atterrissage de l'avion spatial Dream Chaser

ActualitéClassé sous :Astronautique , accès à l'espace , Dream Chaser

-

Le premier vol libre du Dream Chaser s'est soldé par un échec à l'atterrissage, hier. Cet avion spatial est un des trois projets mis en compétition par la Nasa pour fournir un service de transport spatial habité vers l'ISS, en remplacement des navettes retirées du service en juillet 2012. Il sera réparé de sorte que le programme ne devrait pas subir de retard trop important.

Le Dream Chaser quelques secondes avant son crash. Comme le montre cette capture d'image, le train d'atterrissage gauche de l'engin ne s'est pas correctement déployé, ce qui est la cause de l'accident. © Sierra Nevada Corporation

Le Dream Chaser, qui réalisait un sans-faute jusqu'à maintenant, a été fortement endommagé lors d'un vol d'essai sans pilote. L'avion spatial de Sierra Nevada a en effet raté son atterrissage à la suite du dysfonctionnement de son train d'atterrissage gauche. Il aurait « culbuté ».

L'entreprise a néanmoins déclaré qu'elle était satisfaite de toute la partie du vol, depuis le largage d'un hélicoptère et le vol libre qui a suivi, jusqu'à l'arrondi avant l'atterrissage. La perte de son prototype n'est pas de nature à remettre en cause le programme. Il occasionne seulement un retard qui devrait être sans réelle conséquence sur les calendriers initiaux. L'engin sera réparé ou reconstruit et, dans les deux cas, il devrait être prêt pour les premiers vols d'essai habités avant la fin 2014.

Qui pour succéder aux navettes à destination de l’ISS ? La Nasa a mis en compétition les capsules de Boeing et SpaceX, ainsi que l'avion spatial de Sierra Nevada. © Nasa

Privatisation de l'accès à l'espace

Pour transporter ses astronautes à bord de la Station spatiale internationale, la Nasa mise sur le privé et organise la compétition entre Boeing, SpaceX et Sierra Nevada. Le but est de mettre en place un système de transport habité pour amener des astronautes à bord de la Station et les redescendre sur Terre dès la fin de leur mission. Si Boeing et SpaceX ont fait le choix d'une capsule (CST-100 pour Boeing et Dragon pour SpaceX), Dream Chaser fait le pari d'un engin ailé héritier d'un vieux programme de la Nasa.

Le Dream Chaser est un avion spatial de type Hermès capable de transporter jusqu'à sept astronautes à bord de la Station spatiale internationale. Plus proche d'un planeur que d'un avion, il se base sur le système de transport HL-20 développé par le Langley Research Center de la Nasa au milieu des années 1980. Il sera lancé par une fusée Atlas V 402 de l'United Launch Alliance (ULA) à Cap Canaveral, et se posera comme un planeur sur la grande piste des navettes aujourd'hui retirées du service.

Il est conçu dans le cadre du partenariat public-privé CCDev de la Nasa qui met en compétition deux autres projets, ceux de Boeing et de SpaceX, pour la fourniture d'un système privé de transport habité à destination de la Station spatiale. L'été prochain, la Nasa prévoit d'éliminer un ou deux des trois projets en compétition. Selon toute vraisemblance, elle devrait garder les capsules habitables Dragon (SpaceX) et CST-100 (Boeing).

Cela vous intéressera aussi