Sciences

En bref : une Chinoise à bord de la mission Shenzhou-9

ActualitéClassé sous :Astronautique , Shenzhou , Shenzhou-9

Après le tir réussi de Falcon-9 et de Dragon, l'autre lancement très attendu est celui de la mission Shenzhou-9 qui ira s'amarrer au module orbital Tiangong-1. À son bord, un équipage de trois taïkonautes, dont la première femme chinoise à voler dans l'espace.

Le lanceur utilisé pour lancer la capsule Shenzhou-9 sera le même que celui de la mission précédente (à l’image) avec néanmoins quelques améliorations techniques en fiabilité et sécurité. © Reuters

Depuis plusieurs années, on savait que le corps des astronautes chinois comptait parmi ses membres au moins deux femmes. Cependant, le gouvernement chinois n'avait jamais officiellement dévoilé leur identité et encore moins dit quand une des deux partirait dans l'espace. C'est chose faite aujourd'hui. Ces deux femmes sont Wang Yaping (32 ans) et Liu Yang (33), toutes deux majors et pilotes dans l'armée de l'air. Et l'une d'entre elles partira bientôt vers Tiangong-1

S'exprimant lors de la cérémonie de départ du lanceur Longue Marche 2F de l'Académie chinoise de technologie de lancement (d'où il est construit) au centre de lancement de Jiuquan (d'où sera lancée la mission), un des porte-parole du programme spatial a déclaré que l'équipage de Shenzhou-9 serait composé de deux hommes et d'une femme. Ce sera la première fois qu'une Chinoise volera dans l'espace. L'équipage de Shenzhou-9 sera sélectionné seulement quelques heures avant le lancement. Cela suppose qu'au moins deux équipes de trois taïkonautes s'entraînent ensemble pour cette mission.

Plus de six mois après le retour sur Terre du véhicule spatial inhabité Shenzhou-8, qui avait réussi le premier amarrage chinois dans l'espace, la Chine veut marquer les esprits avec Shenzhou-9 en envoyant un équipage à bord de Tiangong-1. Elle ira rejoindre le module Tiangong-1, lancé le 29 septembre 2011 et toujours en activité autour de la Terre, pour s'y amarrer. La mission, prévue pour une quinzaine de jours, sera le vol habité le plus complexe et le plus long des huit missions déjà effectuées dans l'espace. Sans surprise, la Chine n'a pas souhaité préciser la date de lancement, annoncée entre les mois de juin et d'août de cette année, vraisemblablement entre les fenêtres de tir du 17 au 25 juin et du 9 au 17 juillet.

Abonnez-vous à la lettre d'information La quotidienne : nos dernières actualités du jour.

!

Merci pour votre inscription.
Heureux de vous compter parmi nos lecteurs !

Cela vous intéressera aussi