Comment reconnaître le psoriasis ? Que faire en cas d'apparition de psoriasis ? Quels en sont les traitements ? Découvrez-le sans plus attendre.

Cela vous intéressera aussi

Le psoriasis est une maladie de peau survenant sur un terrain génétiquegénétique prédéterminé. Il est donc fréquent d'observer plusieurs cas de psoriasispsoriasis dans une même famille. Le psoriasis peut commencer à tout âge, mais on distingue classiquement le psoriasis survenant durant l'adolescenceadolescence (souvent marqué par des antécédents familiaux de psoriasis) du psoriasis survenant plus tard.

Les éléments déclencheurs de poussées de psoriasis tels que le stressstress, un choc psychologique, une infection ORL... sont parfois retrouvés. De même, il existe des facteurs aggravants du psoriasis tels que la consommation d'alcoolalcool et les traumatismes sur la peau (par exemple le phénomène de Koebner).

Psoriasis sur la jambe. © Fotolia
Psoriasis sur la jambe. © Fotolia

Symptômes du psoriasis

Il existe de nombreuses formes de psoriasis, dont la plus classique est le psoriasis dit « vulgaire », généralement constitué de plaques rouges bien limitées recouvertes de squamessquames blanches adhérentes. Celles-ci siègent sur les zones « bastions » du psoriasis : les coudes, les genoux, le nombril, le bas du dosdos...

Cependant, il existe de nombreuses autres manifestations du psoriasis, parmi lesquelles on peut citer :

  • le psoriasis des plis (psoriasis « inversé ») touchant par exemple le pli interfessier, les plis inguinaux, leur donnant un aspect rouge luisant ;
  • le psoriasis du cuir chevelu (provoquant des croûtescroûtes blanches sur la nuque, le pourtour des oreilles, le haut du crane...) ;
  • le psoriasis du visage (sébopsoriasis), provoquant des rougeurs et des desquamations des ailes du neznez, des sillons nasogéniens, de la zone intersourcilière, de la lisièrelisière du cuir chevelucuir chevelu et des conduits auditifs ;
  • le psoriasis des paumes et des plantes provoquant des plaques rouges bien limitées recouvertes de squames, débordant souvent sur les poignets et les chevilles, voire un épaississement considérable de la peau des plantes, notamment au niveau des talons qui deviennent fissurés ou encore une pulpite fissuraire (irritation des pulpes des doigts) ou encore des pustules ;
  • les pustules peuvent aussi toucher le corps (psoriasis pustuleux) ;
  • le psoriasis peut aussi toucher les onglesongles, provoquant des ponctuations en dés à coudre, un décollement des ongles, des taches colorées...
Psoriasis pustuleux. © James Heilman, MD, CC by-nc 3.0
Psoriasis pustuleux. © James Heilman, MD, CC by-nc 3.0

Le psoriasis peut enfin s'étendre au-delà de la peau et toucher les articulationsarticulations, où il provoque des douleursdouleurs articulaires, notamment des mains, des pieds et du bas du dos (on parle alors de « rhumatisme psoriasique »).

Traitements du psoriasis

Le médecin décide du type de traitement à adopter en fonction du type et de la gravitégravité du psoriasis. Parmi les traitements « classiques » du psoriasis, on peut citer :

  • les traitements topiques (crèmes, lotions...) composés le plus souvent de corticoïdescorticoïdes, de produits réduisant les squames et les croûtes, ou de dérivés de la vitamine Dvitamine D.
  • les ultravioletsultraviolets (UVA ou UVB), délivrés dans des cabines à UV médicales au cabinet du médecin et parfois associés à la prise de médicaments.
  • pour les psoriasis plus invalidants, on peut recourir à des traitements pris par voie orale : dérivés de la vitamine Avitamine A (acitrétine), immunosuppresseurs (ciclosporine...), méthotrexate, biothérapies...

Le médecin considère qu'il ne guérit pas le psoriasique mais qu'il le « blanchit », c'est-à-dire que les traitements sont suspensifs et ne permettent pas d'éradiquer la maladie. Il faut donc traiter les patients au long courslong cours et intensifier les traitements lors des poussées.